Captain America (1990)
Posté le 2011-06-01 01:31:35

Captain America, créé en 1941 par le scénariste Joe Simon et le dessinateur Jack Kirby pour Marvel, a fait l’objet d’un serial, d’une adaptation pirate turque et de deux téléfilms, lorsque Menahem Golan en acquiert les droits d’adaptation pour sa société de production Cannon au milieu des années 80. Le film est annoncé en 1985, sur un scénario de James R. Silke (écrivain-maison : Sahara, American Warrior…) et une réalisation de Michael Winner (alors en pleine période Cannon). Mais l’affaire traîne en longueur et un nouveau scénario est écrit par Stephen Tolkin. Le réalisateur Albert Pyun (L’Epée sauvage, Cyborg), fan du personnage depuis l’enfance, se procure le script qui l’emballe au plus haut point. "Une des choses que j’ai particulièrement appréciées était comment Steve Rogers restait le même chétif, même après l’expérience. Il découvrait au final que le vrai super héros était à l’intérieur de lui et qu’il y avait toujours été. C’était un super soldat même sans le sérum parce que son héroïsme et son courage ne lui ont jamais été administrés par une drogue."

Lorsque Golan quitte la Cannon pour la 21st Century Film Corporation en 1989, Pyun le convainc de garder les droits avec lui. Mais l’option va bientôt prendre fin si un film n’est pas mis immédiatement en production. Le producteur israélien donne son accord. La première idée de Pyunest de confier le rôle-titre à deux acteurs, l’un incarnant le Steve Rogers de faible constitution, l’autre après sa transformation en Captain America. Pour ce dernier, il pense à un footballeur américain, l’impressionnant Howie Long. Mais Marvel et Stan Lee tiennent à un seul et même acteur ; ils n’ont d’ailleurs pas cette seule exigence. "Je n’aimais pas trop le look bleu de Captain America dans les premiers tests, raconte Puyn, j’ai donc insisté pour utiliser l’uniforme noir ou, au moins, pour modifier le costume mais, de nouveau, j’ai essuyé un refus. Menahem était formidable. Il me soutenait sur tout ce que je voulais faire, mais je pense que Marvel détestait l’idée qu’il fasse le film, alors ils n’ont rien facilité."

Matt Salinger (fils du romancier J.D. Salinger) est choisi après une audition pour interpréter le rôle. Il est ravi car il lit le comic book depuis l’âge de neuf ans, et rejoint un casting conséquent en Yougoslavie (censée représenter l’Italie) : Ronny Cox, Ned Beatty, Darren McGavin et Scott Paulin (dans le rôle du méchant Red Skull, qui nécessite chaque jour six heures de maquillage). "Sans rien ôter à Matt, raconte Ronny Cox il n’est simplement pas bâti comme les gars qu’on a fait venir pour le doubler. Ignacio Carreño, le cascadeur espagnol du film, est le meilleur cascadeur du monde pour sa taille ; il est musclé, grand, et il peut réaliser des acrobaties comme personne. Il a fait tous les sauts acrobatiques. Un autre cascadeur, un Anglais, avait une allure formidable dans le costume - il a un physique incroyable. Ce qui fait qu’à chaque fois qu’Albert voulait un Captain America de belle allure dans un plan éloigné, il l’utilisait. Un troisième gars était chargé des cascades aériennes."

Lorsque le tournage débute, le budget n’est pas encore complet. Le producteur Tom Karnowski s’absente parfois en Bulgarie et en Hongrie à la recherche de fonds, mais revient souvent bredouille. Le budget en définitive ne dépassera pas les trois millions de dollars, ce qui ne permet pas de tourner dans de bonnes conditions ni la totalité du scénario. "Seule la scène en Italie où le garçon est kidnappé a pu être filmée de manière satisfaisante, explique Albert Puyn. Le reste du film fut une série de compromis, faute d’argent." Mais pour Matt Salinger, interprète de Captain America, les problèmes venaient moins de Marvel que de Menahem Golan. "J’ai écrit à Stan Lee, quand il est devenu clair que la compagnie était sur le point de mettre fin à la production. Je n’étais pas certain des droits ou du pouvoir qu’il avait, mais je l’ai supplié de faire ce qu’il pouvait avec Menahem pour au moins finir le script tel qu’il avait été écrit ; mais s’il a essayé, il n’a pas réussi."

Le film est amputé de trente minutes et n’est finalement pas exploité en salles aux Etats-Unis ; il l’est d’ailleurs assez peu à l’étranger et sort généralement directement en vidéo. En 2011, alors que le personnage fait l’objet d’une superproduction réalisée par Joe Johnston avec Chris Evans, Albert Pyun propose un Director’s Cut : "Dans ce montage, le personnage de Steve Rogers est plus nuancé et n’est pas aussi heureux de devenir un super soldat. Il se sent utilisé par le gouvernement, comme un simple instrument de propagande. Je ne saurais dire si mon Captain America est un meilleur film, mais en tout cas il est plus étrange et plus subversif."

Philippe Lombard

[Sources : "Starlog" n°157, www.marvel.com, www.fearzone.com, www.comicbookmovie.com, www.forgottensilver.net]

Titre Original :
CAPTAIN AMERICA

Année : 1990

Nationalité : Etats-Unis

Réalisé par :
Albert Pyun

Ecrit par :
Stephen Tolkin & Lawrence Block

Musique de :
Barry Goldberg

Interprété par :
Matt Salinger, Ronny Cox, Ned Beatty, Darren McGavin, Michael Nouri, Kim Gillingham & Melinda Dillon


POSTER

CAPTAIN AMERICA (1990) - Poster


Commentaires
Réagissez dans le Forum à propos de cet article ou donnez nous votre avis ?
Cliquez ici

FaceBook


Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de Philippe Lombard

Powered by http://www.devildead.com