Midnight Run (1988)
Posté le 2011-04-05 04:27:34

George Gallo, dont le premier scénario, la "mafia comedy" Wiseguys, vient d’être porté à l’écran par Brian de Palma, se promène un jour avec le réalisateur Martin Brest (Le Flic de Beverly Hills). "Il m’a parlé d’un ami à lui qui devait aller à New York pour récupérer un prisonnier, raconte ce dernier. Une fois à bord de l’avion, le type est devenu dingue, il ne pouvait pas voler. Ils ont dû traverser les Etats-Unis avec différents types de transports." L’idée de Midnight Run est née. Le scénario décrit le périple d’un chasseur de primes tentant de ramener un comptable qui a volé des millions à un mafioso. Paramount acquiert le script et Robert de Niro, à la recherche d’un film "léger" après Les Incorruptibles, obtient le rôle de Jack Walsh, ex-policier devenu "bounty hunter".

Il faut maintenant lui trouver un partenaire à la hauteur. Bruce Willis, qui cherche à tourner un film de cinéma entre les saisons 4 et 5 de Clair de lune, est approché mais selon son agent, "aucune offre n’a jamais été faite". Ce qui n’est pas plus mal, car l’acteur peut ainsi accepter Piège de cristalRobin Williams, qui vient de triompher dans Good Morning Vietnam, est également intéressé. Mais la Paramount change son fusil d’épaule et propose que l’homme baladé par Walsh soit… une femme. Martin Brest reste sourd aux arguments des "executives" qui lui parlent de Cher et de " tension sexuelle " entre les deux personnages. Aucun compromis n’est trouvé et le patron de la Paramount, Ned Tanen, décide d’abandonner le projet, officiellement parce que le budget est trop élevé.

Martin Brest et George Gallo parviennent alors à faire passer Midnight Run chez Universal. Le réalisateur choisit l’acteur Charles Grodin, connu aux Etats-Unis pour son talent comique dans Le Brise-cœur et Le ciel peut attendre. De son côté, Robert de Niro se prépare pour son rôle en suivant une patrouille de police de Chicago. Vêtu d’un costume strict et affublé d’une paire de lunettes, l’acteur passe inaperçu mais ne perd pas une miette de ce qu’il voit. "Il a accompagné un officier de police qui interrogeait un type qui avait tué trois personnes, raconte un témoin. Puis, il a demandé à voir les cadavres. Il s’est ensuite excusé et il s’est rué dans les toilettes…". De Niro apprend aussi beaucoup du lieutenant James Wood, qui formera deux ans plus tard (son presque homonyme) James Woods pour La Manière forte.

À en croire Yaphet Kotto, qui joue l’agent du FBI Alonzo Mosely, le tournage n’a pas été des plus heureux. " "Herr Director" [Martin Brest] faisait tellement de prises pour chaque scène que j’ai perdu tout plaisir à faire le film. C’est devenu difficile et vraiment pénible. Puis, il a arrêté de se nourrir et est devenu de plus en plus mince chaque jour, jusqu’à ce qu’il ressemble à un fantôme derrière la caméra. (…) J’ai été abasourdi quand le film s’est révélé aussi drôle… En tout cas, il n’a pas été drôle à faire." Robert de Niro et Charles Grodin prennent, eux, plaisir à jouer ensemble et surtout à improviser. Les dialogues dans l’Amtrak ("Si j’étais votre comptable…", "Vous n’êtes pas mon comptable", "Je sais, mais si j’étais votre comptable…") et dans le train de marchandises ("Vous avez déjà eu des rapports sexuels avec un animal ?") sont trouvés sur le plateau.

John Ashton, qui a déjà tourné avec Brest dans Le Flic de Beverly Hills, incarne le concurrent de Jack Walsh. Tourner avec De Niro lui a permis "de pousser (ses) limites professionnelles. (…) J’ai fait des choses que je n’avais jamais faites auparavant. Par exemple, nous avions des doublures pour la dangereuse poursuite voiture-hélicoptère. Il m’a mis au défi de faire la cascade avec lui, et je l’ai fait. À la fin de la poursuite, nous étions au milieu du désert, à 80 kilomètres de la production, et je voulais repartir par la route mais Bobby m’a convaincu de prendre l’hélico ; il était mort de rire pendant tout le vol en me voyant blanc comme un linge !".

Entre octobre 1987 et février 1988, l’équipe n’a cessé de se déplacer sur le territoire américain. "J’ai pris 17 vols, se souvient Charles Grodin. Je suis allé à New York, à Los Angeles, à Chicago, à Niles dans le Michigan, à Flagstaff, Globe et Sedona dans l’Arizona, à Las Vegas et… en Nouvelle Zélande." En effet, pour la scène où De Niro et Grodin tombent dans la rivière, l’eau n’était pas assez chaude en Arizona et il a fallu se déplacer dans l’hémisphère sud.

Midnight Run sort en juillet 1988, au même moment que Piège de cristal et rencontre un joli succès. En 1994, trois téléfilms reprenant le personnage de Jack Walsh, cette fois interprété par Christopher McDonald, seront diffusés.

Philippe Lombard

[Sources : "Bangor Daily News" du 29 septembre 1987, "Los Angeles Times" du 21 octobre 1987, "The Modesto Bee" du 16 juin 1988, "New York Magazine" du 18 juillet 1988, "The New York Times" du 21 juillet 1988, "The Deseret News" du 4 août 1988, "Reading Eagle" du 2 septembre 1988, www.cultfilmfreak.com]

Titre Original :
MIDNIGHT RUN

Année : 1988

Nationalité : Etats-Unis

Réalisé par :
Martin Brest

Ecrit par :
George Gallo

Musique de :
Danny Elfman

Interprété par :
Robert De Niro, Charles Grodin, Yaphet Kotto, John Ashton, Dennis Farina & Joe Pantoliano


Commentaires
Réagissez dans le Forum à propos de cet article ou donnez nous votre avis ?
Cliquez ici

FaceBook


Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de Philippe Lombard

Powered by http://www.devildead.com