Argento au pays des soviets
Posté le 2009-11-25 15:20:24

Alors qu’il est en pleine préparation de Suspiria (1977), Dario Argento pense à adapter à l’écran Le Fantôme de l’opéra de Gaston Leroux.

"J’avais alors en tête une histoire transplantée dans la Russie du début du siècle. Celle d’Anastasia. Ce Fantôme de l’opéra se déroulerait juste avant la révolution bolchevique, dans le cadre somptueux du Bolchoï. Une fois Suspiria terminé, je suis parti pour Moscou en repérages, malgré les problèmes administratifs provoqués par le régime communiste. Mes interlocuteurs soviétiques n’appréciaient que très modestement mes choix artistiques, percevant la fantaisie, l’imaginaire et le fantastique d’un mauvais œil. Ils ne voyaient dans ce projet que des symboles politiques suspects. Circonstance aggravante : le scénario mettait en scène Raspoutine ! Au terme d’une année de discussions avec le ministère des affaires étrangères, on m’a finalement, claqué la porte au nez."

Argento réalisera finalement sa version du Fantôme de l’opéra en 1998, mais sans la situer en Russie.

Philippe Lombard

[Sources : "Ciné Live" n°16]

Commentaires
Réagissez dans le Forum à propos de cet article ou donnez nous votre avis ?
Cliquez ici

FaceBook


Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de Philippe Lombard

Powered by http://www.devildead.com