Nous sommes le Mer Nov 22, 2017 11:11 am

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 43 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Conan, sa vie, son oeuvre, ses produits derives...
MessagePosté: Mer Jan 14, 2009 9:34 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Sep 05, 2006 8:38 pm
Messages: 1625
Localisation: Niche cosmique
Lu ce tome 3 édition "J'ai lu", et franchement bien accroché... surtout les histoires 100% HOWARD, beaucoup moins celles estampillées Howard + De camp et l'autre (je sais plus son nom), sans arrière pensée puisque c'est après coup que je me rends compte d'après la table des matières que les nouvelles que je préfère semblent être les seules originales.

Du coup, je viens d'acheter les tomes 1, 2 , 4 5 et 6, toujours chez "J'ai lu" (nouvelle édition belle et chère achetée à noël pour mon frérot, mais qu'il est pas prêt de me préter vu qu'il les a pas lus et surtout qu'il habite New York !!)

Alors, questions ( à ceux qui maitrisent l'oeuvre): est-ce le hasard ou bien les récits entiers d'Howard sont largement supérieurs à ceux complétés par les 2 autres ? (y'a t'il bien également dans les éditions "J'ai lu" des nouvelles entièrement écrites par d'autres qu'Howard ?)

Si oui, peut on se contenter de lire seulement les récits 100% Howard en laissant les autres de côté ? Faut-il le faire ? est ce gênant pour la cohérence de l'ensemble ?

Merci.
:wink:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Conan, sa vie, son oeuvre, ses produits derives...
MessagePosté: Jeu Jan 15, 2009 7:51 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Avr 30, 2004 10:19 am
Messages: 7015
Le seul moyen de lire les histoires 100% Howard, c'est de se procurer les 3 livres récemment sortis chez Bragelonne, car dans les J'Ai Lu, même les textes de Howard sont censurés, réduits ou mal traduits, car ils sont adaptés des publications américaines elles-mêmes modifiées par De Camp.

D'ailleurs, le 3ème et dernier volume, LES CLOUS ROUGES, est paru en décembre. Il contient la nouvelle du même nom, considérée par beaucoup comme la meilleure de Howard. Vu que Patrice Louinet publie les nouvelles dans leur ordre d'écriture, celles-ci sont les dernières de l'auteur, LES CLOUS ROUGES étant écrites quelques semaines avant sa mort, et il était alors au top de son art.

_________________
Blog


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Conan, sa vie, son oeuvre, ses produits derives...
MessagePosté: Mer Jan 21, 2009 5:53 pm 
Hors ligne

Inscription: Mer Fév 28, 2007 6:32 pm
Messages: 7720
Localisation: Dans les Carpathes Lyonnaises
Fatalis rex a écrit:
Ca sort le 24 chez Bragelonne, suivant la même méthode que pour CONAN (nouvelle traduction à partir des textes d'origine sans censure, illustrations intérieures, bonus...) toujours par Patrice Louinet.


Image

Est ce que quelqu'un connait la différence qu'il y a entre cette dernière édition et celle qui était sorti à l'époque chez NEO (Nouvelle Editions Oswald).
Merci d'avance pour qui pourrait faire avancer le chimiliiiimililliimilll....

_________________
Toi t'est un flic..? Non j'uis un con. :D
Snake Plisken Escape from NY


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Conan, sa vie, son oeuvre, ses produits derives...
MessagePosté: Mer Jan 21, 2009 8:11 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Avr 30, 2004 10:19 am
Messages: 7015
Eh bien tout est dans mon post que tu cites : l'édition Néo était basée sur l'édition américaine, donc avec des textes incomplets, censurés (c'était les années 60, donc tout les mots se rapportant aux Noirs rencontrés par Kane sont modifiés pour ne choquer personne), des nouvelles incomplètes de Howard sont même complétées sans que cela ne soit stipulé (celle se déroulant dans le château), et dans le Bragelonne tout est dans l'ordre d'écriture. Donc édition ultime, la meilleure façon de découvrir Kane.

Tiens, pour montrer à quel point un seul point d'exclamation peut tout changer : dans la première nouvelle, une petite fille meurt dans les bras de Kane. Dans la traduction initiale, il dit "Des hommes mourront pour cela !", alors que dans la traduction de Louinet, plus conforme au caractère de Kane, il n'y a plus le point d'exclamation, comme dans le texte original.

_________________
Blog


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Conan, sa vie, son oeuvre, ses produits derives...
MessagePosté: Mer Jan 21, 2009 9:30 pm 
Hors ligne

Inscription: Mer Fév 28, 2007 6:32 pm
Messages: 7720
Localisation: Dans les Carpathes Lyonnaises
Fatalis Rex de ces précisions, champion d'explicatifs concis et instructifs :wink: Sa m'intéressait beaucoup vu que j'ai pratiquement (y m'en manque un paquet quand même) tous ce qui est sorti sur Howard chez cet Editeur :

- Le Pacte Noir
- Kull le Roi Barbare
- Bran Mak Morn
- Solomon Kane
- Le Retour de Solomon Kane
- La Flamme de la Vengeance (3ème titre avec des nouvelles de S. Kane)
- Cormac Mac Art
- Cormac Fitzgeoffrey
- Vulmea le Pirate Noir
- Sonya la Rouge
- Les Habitants des Tombes
- Le Tertre Maudit
- Le Chien de la Mort
- La Main de la Déesse Noire
- Almuric
- Le Seigneur de Samarcande
+ Tous les bouquins sorti chez J'ai Lu
C'est en grand parti grâce a Conan le Vagabond et Conan le Flibustier chez ce dernier que j'ai découvert les oeuvres d'Howard, s'il sont imparfait par rapport au écrit d'origine je ne trouve pas qu'il dénature trop l'oeuvre originale (c'est un avis perso :D ) elles avaient le mérite pour l'époque d'existe et d'être très rechercher ! Tant d'oeuvre qui m'ont fait fantasmer étant plus jeune à l'époque 8))

_________________
Toi t'est un flic..? Non j'uis un con. :D
Snake Plisken Escape from NY


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Conan, sa vie, son oeuvre, ses produits derives...
MessagePosté: Mer Jan 21, 2009 10:34 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Avr 30, 2004 10:19 am
Messages: 7015
Les textes originaux sont en anglais, logique, et ils se trouvaient chez des collectionneurs, jusqu'à maintenant aucune édition respectueuse des tapuscrits originaux n'avait été publiée, donc impossible de savoir si ces textes étaient proches des originaux.

Le plus évident, avec l'édition Bragelonne, c'est qu'on s'aperçoit que Howard était bien loin du bourrin limité dont on a l'image, il était bien plus proche du passionné d'Histoire et de cultures antiques, notamment celtiques. Ses textes sont aussi extrêmement violents. LES CLOUS ROUGES, dans le genre, c'est assez hardcore, et je crois qu'il a été très édulcoré. Il y a même un texte qui, dans sa VF, selon Louinet, a perdu un tiers de son contenu !

Tiens d'ailleurs, pour plus de précisions sur SOLOMON KANE, clique sur ma signature, j'avais écris une chronique sur nooSFere.

_________________
Blog


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Conan, sa vie, son oeuvre, ses produits derives...
MessagePosté: Mer Fév 04, 2009 8:21 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Jan 30, 2009 11:18 am
Messages: 17
Localisation: Belgique
Ces 3 tomes sont pour moi indispensables et sont la preuve que R.E. Howard était un grand écrivain, partis trop tôt malheureusement.

Pour info Bragelonne et P. Louinet sortiront, si tout va bien, 2 bouquins par an des nouvelles de Howard.
Normalement pour cette année le 1er sera Les Faucons d’Outremer (en juin), regroupant les récits de croisades et d’aventures historiques et le suivant sera le cycle du roi picte Bran Mak Morn (ci-dessous).

Image

_________________
http://lefanzinophile.blogspot.com/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Conan, sa vie, son oeuvre, ses produits derives...
MessagePosté: Ven Mar 20, 2009 10:54 pm 
Hors ligne
DeVilDead Team
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Avr 30, 2004 9:15 am
Messages: 19740
Ces jours-ci sort le premier jeu de société dit "de plateau" officiel consacré aux aventures de Conan, créé par les italiens de Nexus qui avait déjà créé le magistral "La guerre de l'anneau" d'après Tolkien. "The Age Of Conan" est déjà sorti en langue anglaise chez les américains de FFG et va arriver d'ici quelques semaines en langue française.

Image

Image

L'idée de départ avait déjà été évoquée au temps d'un prototype préparé chez SPI durant les 70s début 80s, cet éditeur new yorkais spécialisé dans le wargame ayant eu l'idée d'un jeu où chaque joueur dirige un royaume et Conan est un mercenaire passant de manière plus ou moins imprévisible d'un camps à l'autre. On retrouve donc cette idée dans ce nouveau jeu a priori séduisant... Mais un peu chéros (annoncé à 70 € quand même !)... A voir quand même !

http://www.boardgamegeek.com/boardgame/27848


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Conan, sa vie, son oeuvre, ses produits derives...
MessagePosté: Jeu Aoû 06, 2009 5:57 pm 
Hors ligne
DeVilDead Team
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Avr 30, 2004 9:15 am
Messages: 19740
J'ai pu testé le jeu de plateau "Age of Conan" (cf message ci-dessus) cet été. Ce jeu pour deux à quatre joueurs met chacun aux manettes d'un empire de l'univers de Conan (Aquilonie, Turan, Stygie, Hyperborée). On étend son empire en envoyant des armées conquérir des pays neutres (gain de "points d'empire", c-à-d points de victoire) ou sceller des alliances en envoyant des émissaires (les gains seront plutôt financiers). Le jeu se découpe en trois âges, eux mêmes découpés en quatre aventures de Conan (ces dernières servant en fait grosso modo à mesurer et limiter la durée de la partie). Chaque joueur peut prendre le contrôle de Conan au début de chaque aventure au gré d'un système d'enchères aveugles. En maitrisant Conan, on peut gagner des "jetons d'aventures" de Conan qui peuvent être conservés ou échanger pour de l'or, des points de magie, etc...

Sur le fond, il s'agit d'un Risk très élaboré, reprenant certains mécanismes de "La guerre de l'anneau" (les dés d'action limitant délibérément les choix possibles). Chaque empire a un peu sa spécificité avec des cartes particulières (Turan orienté diplomatie, Aquilonie vers la guerre...). Le calcul final des points pour déterminer le vainqueur est très élaboré et favorise un jeu fin (compter et mémoriser les jetons d'aventures qui passent chez les uns et les autres), etc), voire franchement machiavélique dans le troisième âge...

Le jeu est très fluide et rapide une fois qu'il est compris. Il y a la possibilité de couronner Conan roi de son propre royaume en vue de gagner encore du bonus, au gré d'une espèce d'enchère aveugle.

Si le jeu a l'air assez mathématique et technique, il retranscrit tout de même de façon assez réussie l'univers de Conan (mais pas ses aventures, rendues de façon très abstraites), ses différents empires hauts en couleurs. Le matériel est superbe, avec des figurines superbes, en plastique dur, des jetons hyper épais, etc... Le jeu reste quand même cher pour ce qu'il est... Mais c'est de la bonne came.

Par rapport aux autres jeux Nexus, on regrette quand même un certain manque de lyrisme, de "roleplay" qui faisait beaucoup du charme de "la guerre de l'anneau" ou du controversé (mais si fun !) "Marvel Heroes"...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Conan, sa vie, son oeuvre, ses produits derives...
MessagePosté: Jeu Sep 03, 2009 8:50 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Mai 01, 2004 11:39 am
Messages: 825
Localisation: Alsace
A noter que la prochaine émission Mauvais genres d'Angelier, celle de rentrée, le samedi 5 septembre, sera consacrée à l'actualité Conan.

Lien vers le site de l'émission, avec possibilité de réécouter ou podcaster :
http://sites.radiofrance.fr/chaines/fra ... tation.php


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Conan, sa vie, son oeuvre, ses produits derives...
MessagePosté: Ven Sep 04, 2009 7:41 am 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Avr 30, 2004 10:19 am
Messages: 7015
A noter aussi la sortie du SEIGNEUR DE SAMARCANDE, de Robert Howard, le créateur de Conan. C'est un recueil de récits historiques, pour la plupart liés aux croisades. J'en suis à la moitié, et je trouve ça meilleur encore que Conan.


Image

_________________
Blog


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Conan, sa vie, son oeuvre, ses produits derives...
MessagePosté: Sam Oct 10, 2009 5:54 pm 
Hors ligne
DeVilDead Team
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Mai 03, 2004 8:18 am
Messages: 11444
Localisation: Sur la plage à latter des Ninjas rouges
Chaque volume de Conan existe en version à 25euros ou à 35euros. C'est quoi la différence ? Y'a l'une des deux qui est estampillée "collector" mais bon, ça m'en dit pas plus...

_________________
Interview de l'acteur Saif Ali Khan pour la sortie de GO GOA GONE :
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Conan, sa vie, son oeuvre, ses produits derives...
MessagePosté: Sam Oct 10, 2009 6:10 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Avr 30, 2004 10:19 am
Messages: 7015
MadXav a écrit:
Chaque volume de Conan existe en version à 25euros ou à 35euros. C'est quoi la différence ? Y'a l'une des deux qui est estampillée "collector" mais bon, ça m'en dit pas plus...


La seule différence, c'est une couverture "solide", recouverte de tissu rouge, avec l'empreinte d'un Conan gravée en dorée, et recouverte d'une jaquette plastique. De toute façon, la plupart de ces éditions de luxe sont épuisées (en tout cas pour le 1er volume). L'autre édition est en couverture souple.

J'en profite pour caser ma critique du SEIGNEUR DE SAMARCANDE : http://www.noosfere.com/icarus/livres/n ... 2146573901

_________________
Blog


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Conan, sa vie, son oeuvre, ses produits derives...
MessagePosté: Mer Oct 27, 2010 2:21 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Oct 26, 2010 3:30 pm
Messages: 26
J'achève à l'instant la lecture de cette intégrale Bragelonne et il convient de saluer à nouveau la qualité du travail effectué par Patrice Louinet.
Ayant découvert le personnage de Conan par l'intermédiaire des albums BD publiés par Lug dans la seconde moitié des années 70 (superbes dessins en noir et blanc du regretté John Buscema), j'ai immédiatement été fasciné par cet univers sombre et érotique (imaginez l'effet produit à l'époque sur un gamin d'une dizaine d'années) . Par la suite, j'ai apprécié le film de Milius et dévoré les bouquins disponibles, ceux publiés par J'ai Lu il y a environ 25 ans (avec les illustrations de Frazetta). Je possède aussi le Conan le conquérant publié chez J.C. Lattès (traduction de François Truchaud qui, ne l'oublions pas, fit beaucoup pour permettre au public français de découvrir l'oeuvre de Howard).
Cette nouvelle édition Bragelonne permettra ainsi aux puristes d'effectuer quelques comparaisons.
Par exemple, le " Rappeler à la vie cette chose ? " du Conan le conquérant version Truchaud devient " Ramener cette chose à la vie ? " dans L'Heure du dragon .
Et " Les falaises ! Elles s'écroulent ! " se transforme en " Les falaises ! Les falaises s'écroulent ! "

En ce qui concerne le contenu de ces 3 volumes, le premier est essentiellement constitué de nouvelles courtes dont certaines de mes préférées, à savoir La Fille du Géant du Gel, Le Dieu dans le sarcophage, La Reine de la Côte Noire ( mes favorites étant La Tour de l'Eléphant et Le Colosse Noir ).
Et Xuthal la crépusculaire demeure l'une des moins captivantes du lot.

Le second ne contient que trois longues nouvelles (hors appendices) et toutes trois sont remarquables, en particulier celle intitulée Le Peuple du Cercle noir ( la BD m'avait autrefois traumatisé ). Quant à L'Heure du dragon ( connue autrefois sous le titre de Conan le conquérant - Louinet expliquant ledit changement effectivement parfaitement justifié ), il s'agit d'une très longue nouvelle, ou plutôt d'un court roman, qui marque à mon sens l'apogée de Howard en raison du puissant souffle épique qu'il parvient à lui insuffler.

Le troisième tome me semble moins intéressant ( lassitude personnelle ?) dans la mesure où Les Dents de Gwalhur, Le Maraudeur noir et Les Clous rouges ne me semblent pas ajouter grand chose à un ensemble déjà très riche. En ce qui concerne Les Clous rouges, histoire assez laborieuse se déroulant à l'intérieur d'une ville maudite et labyrinthique dans laquelle s'affrontent à mort deux clans aussi cruels l'un que l'autre, je ne pense pas qu'il s'agisse du chef-d'oeuvre de l'auteur. A vrai dire, sa lecture m'a même plutôt ennuyé.
La seule nouvelle de ce troisième tome à m'avoir un tant soit peu accroché s'intitule Les Mangeurs d'hommes de Zamboula ( peut-être parce que j'adore les histoires de cannibales :mrgreen: ).
Quoi qu'il en soit, cette édition constitue un véritable événement et se révélera indispensable à tous les amateurs de Robert E. Howard.

_________________
In girum imus nocte et consumimur igni...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Conan, sa vie, son oeuvre, ses produits derives...
MessagePosté: Mer Oct 27, 2010 3:22 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Avr 30, 2004 10:19 am
Messages: 7015
J'ai écrit un certain nombre de critiques de ces éditions pour nooSFere :

http://www.noosfere.org/icarus/livres/c ... eur=-42358

_________________
Blog


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages précédents:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 43 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  
Design By Poker Bandits  
Traduction par: phpBB-fr.com & phpBB.biz


 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriete de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com