Mio caro assassino / Folie meurtrière - Tonino Valerii (1972)

Science-Fiction, Horreur, Epouvante, Merveilleux, Heroic Fantasy et tout le toutim du Fantastique !

Modérateurs : savoy1, Karen, DeVilDead Team

Répondre
manuma
Messages : 2994
Inscription : dim. mai 08, 2005 9:44 am
Contact :

Mio caro assassino / Folie meurtrière - Tonino Valerii (1972)

Message par manuma » mer. nov. 01, 2006 2:36 pm

La découverte d'un corps décapité entraîne l'inspecteur Peretti sur la piste d'une affaire de chantage et d'imposture ainsi que sur le cas irrésolu du kidnapping d'une fillette.

Image


Bizarre, je n’ai pas trouvé de thread consacré à ce giallo réputé dont je ne connais que la très belle musique de Morricone. Je me rappelle en revanche d’une alléchante jaquette VHS croisée à moult reprises en video-club dans les années 80.

Le film fait apparemment parti du prochain wagon de la collection giallo de chez Neo.

Quelqu’un a forcement dû le voir par ici. Qu’est ce que cela vaut ?
Dernière modification par manuma le lun. nov. 27, 2006 9:34 pm, modifié 1 fois.

Superfly
Modérateur
Messages : 12646
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:13 am
Localisation : Avec Milla en train de casser du zombie ...
Contact :

Message par Superfly » mer. nov. 01, 2006 2:42 pm

C'est pas mal du tout, déjà le premier crime est top. Après c'est un giallo donc faut chercher le coupable :D :D La scène de la révélation est assez amusante. Un peu loupée mais néanmoins amusante pour tous fans de ce genre.

Avatar de l’utilisateur
eric draven
Messages : 6509
Inscription : ven. avr. 30, 2004 1:23 pm
Localisation : Dans la beauté du sale, la beauté du mal, sous les croix en feu, violant, déféquant...

Message par eric draven » mer. nov. 01, 2006 10:36 pm

Un bon giallo signé Valerii connu chez nous sous le titre Folie meurtrière.

Un detective privé est décapité par une pelleteuse mécanique. Le meurtre serait lié au viol et à l'assassinat d'une fillette et de son père. Une enquête est ouverte mais l'assassin va tuer tous ceux qui pourraient faire découvrir son identité. Seul un dessin fait par la fillette avant sa mort peut le démasquer...

Folie meurtrière se distingue déjà par son atmosphère plutot morbide, son angoisse diffuse qui va crescendo alors que l'enquête avance, cernant de plus en plus les motivations du tueur ici la jalousie et la haine, une haine quasi maladive.
Mio caro asassino fait partie des thrillers argentesques dont l'un des atouts est cette normalité, ce quotidien si banal dans lequel baigne le film.. un quotidien et une banalité d'où surgissent la peur et l'angoisse.
Valerii tente de montrer que d'une réalité somme toute ordinaire peut emerger l'angoisse ou comment un simple fait divers, ici une annonce dans la chronique nécrologique sur la mort d'une fillette peut devenir une obsession sans fin.

Toute l'intruigue tourne autout d'une famille et de ses nombreux secrets qu'elle cache, une famille qui cache aussi bien plus d'une perversion, secret et perversion que le tueur cherche à fuir.

Hormis son étonnant meurtre à la pelleteuse devenu aujourd'hui cult, le film se remarque également par ses autres crimes digne des futurs splatter movies comme celui de la maitresse sauvagement massacrée chez elle ou l'angoissante séquence du bunker lorsque la fillette comme ultime recours avant sa mort cache son dessin dans le miroir.

Folie meutrière est justement comme un jeu de miroir qui refleterait toute la folie de l'homme, miroir qui finira par le trahir..
Si certains reprochent au film son coté bavard qui peut ennuyer, chaque scene est au contraire comme une pièce de puzzle qui meneront à la découverte du meurtrier lors du final où tous les protaganistes se retrouvent réunis dans la salle par l'inspecteur.. final où chaque mot et séquence s'emboiteront parfaitement pour mener au coupable... le dessin de la fillette à l'appui.
Bavard donc mais Mio caro.. fait partie de ces gialli où l'attention doit primer si on veut s'y retrouver à la fin lors de la résolution de l'enigme assez complexe.

Au final, Folie meutière est un giallo efficace, sorte de puzzle macabre dont l'enjeu est un enfant victime de la folie et de la haine d'un adulte, un film qui pourrait se résumer à la phrase d'un des protagonistes: Il était une fois une petite fille et chaque enfant qui meurt c'est comme si mourrait la dernière fleur au monde.
Je pourrais vous tuer mille fois jusqu'aux limites de l'éternité si l'éternité possédait des limites.

MES FILMS: http://sd-1.archive-host.com/membres/up ... lms_56.rtf

frodonsake
Messages : 46
Inscription : dim. févr. 19, 2006 12:45 pm
Localisation : compiegne

Message par frodonsake » mar. févr. 27, 2007 5:20 am

passe en ce moment sur le bouquet de tps sur la chaine tps cinextrême sous le titre us : my dear killer.
il vaut mieux fermer sa gueule et passer pour un con que de l'ouvrir et de ne laisser aucun doute à ce sujet.....

Avatar de l’utilisateur
Daoloth
Messages : 1246
Inscription : mar. oct. 26, 2004 3:38 pm

Message par Daoloth » jeu. mars 22, 2007 11:22 am

Question de béotien: la news sur le site concernant le DVD Neo indique VF et Version anglaise. Il n' y avait pas de Version Italienne ? (sans relancer le débat sur la post synchro des films italiens, merci :D )

Avatar de l’utilisateur
riton
Messages : 480
Inscription : ven. avr. 30, 2004 8:27 am

Message par riton » sam. mars 31, 2007 6:18 pm

La chronique sur le site http://www.dvd.it/page/dett/arti/243577 ... ssino.html confirme que le DVD Néo ne comporte pas de piste italienne.
Dommage, il semble bien que celle-ci soit sur le Z2 It : http://www.dvd.it/page/dett/arti/243577 ... ssino.html
Image

Superfly
Modérateur
Messages : 12646
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:13 am
Localisation : Avec Milla en train de casser du zombie ...
Contact :

Message par Superfly » dim. avr. 01, 2007 8:52 am

Neo aurait du dire à l'ayant droit qu'il refusait de prendre le film sans la version italienne... bon on aurait pas eu le film en france, mais il parait que c'est ce qu'il faut faire :D

Avatar de l’utilisateur
Manolito
DeVilDead Team
Messages : 20271
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:15 am

Message par Manolito » dim. avr. 01, 2007 9:05 am

On l'aurait peut-être eu dans un an ou eux...

En même temps, on l'aura peut-être aussi dans un an ou deux chez le même éditeur, ce se serait déjà vu :roll: Mais bon, restons dans le sujet... :mrgreen:

Superfly
Modérateur
Messages : 12646
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:13 am
Localisation : Avec Milla en train de casser du zombie ...
Contact :

Message par Superfly » dim. avr. 01, 2007 9:22 am

EN plus ils sont vaches les ritals si il est en plus sorti chez eux... :shock:

Avatar de l’utilisateur
Daoloth
Messages : 1246
Inscription : mar. oct. 26, 2004 3:38 pm

Message par Daoloth » dim. avr. 01, 2007 5:10 pm

Trop tard pour la V. Italienne je l'ai commandé :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
arioch
Site Admin
Messages : 12180
Inscription : ven. avr. 30, 2004 2:17 am

Message par arioch » dim. avr. 01, 2007 5:44 pm

Le disque italien sort le 9 avril et ne comporte pas de sous-titrage, du tout ! En tout cas, c'est ce qui est annoncé.

Image

J'aime bien la collection "Serie Z" ! :shock: :D
"Fuck The World", Rambo

manuma
Messages : 2994
Inscription : dim. mai 08, 2005 9:44 am
Contact :

Message par manuma » ven. avr. 06, 2007 7:51 am

Découvert hier sur le DVD Neo (commandé lundi après-midi, reçu mardi matin … du jamais vu niveau délai de livraison en ce qui me concerne). Un très bon giallo qui s’éloigne intelligemment du modèle argentien pour proposer quelque chose de beaucoup noir et plus intense dramatiquement, porté par une réalisation carrée et classique – on retrouve bien le style à l’américaine de cinéma de Valerii - et plus généralement une forme d’une sobriété inhabituelle dans le genre : Point de délire psyché–pop, d’expérimentation visuelle typée début années 70. Ça sent la vieille pierre dans les décors, je trouve que le film a une patine davantage sixties – un peu délabrée – que seventies et le fait de l’avoir tourné entre Madrid et Rome joue sans doute pas mal dans cette atmosphère particulière.

Il y a au moins trois très belles et très efficaces scènes d’angoisse-horreur et seul le final, trop abrupt, est un peu loupé, malgré un ultime plan très fort dans son mélange d’innocence et d’horreur. En outre, le film aborde le thème de la pédophilie d’une manière exemplaire, en 2 plans qui font mal et résument tout.

Tout ça, plus l’excellente musique de Morricone, fait qu’on pardonne aisément l’aspect assez embrouillé de l’intrigue dès lors que l’on commence à mettre le nez dans les affaires de la famille de la fillette kidnappée. Je n’ai par ailleurs rien pigé à l’histoire des statuettes, mais si je m’en réfère à la critique Devildead du DVD, je ne suis pas le seul.

Pas de temps mort dans l’entretien avec Roberto Leoni, intéressant d’un bout à l’autre. Manque juste à ce DVD une version italienne sous-titrée, la VF étant néanmoins plus que correcte.

Avatar de l’utilisateur
drummonde
Messages : 910
Inscription : lun. mars 21, 2005 12:42 am
Localisation : Paris

Message par drummonde » jeu. avr. 12, 2007 10:40 pm

Revu grace au dvd Neo , ce classique du giallo est toujours aussi bon , pas seulement a cause de ses meurtres ultra-violents mais aussi par son coté malsain ( infanticide , crimes crapuleux , famille deglinguée ) .

Mais c'est a mon avis l'ambiance qui fait la force du film , une ambiance de desolation , "delabrée" comme dit Manuma , le terme est tres juste : ca sent l'Europe du sud sordide des 60's , les paysages desertiques agonisent sous le soleil , il sent la mort ce film !

Si il arrive qu'on se perde dans le fil du recit a un moment -encore qu'on a vu pire- j'ai trouvé la revelation finale excellente et SPOILERS QUI N'A RIEN A VOIR AVEC LA REVELATION FINALE MAIS QUI POURRAIT GACHER LA VISION DU FILMcette scene de la gamine nue arrive a faire froid dans le dos , alors qu'elle est filmée de facon quasi-anodine comme le dit l'interview du scenariste FIN SPOILERS

Ah et j'ai trouvé l'assassin des que je l'ai vu , la classe ( et m'en rappelait pas ) 8) :D
Ceci est un P.38, le flingue le moins puissant du monde. Si je te touche avec, c'est même pas dit que je te fasse un troisième téton.
Image

comte vonkrolock
Messages : 8704
Inscription : mer. févr. 28, 2007 6:32 pm
Localisation : Dans les Carpathes Lyonnaises

Re: Mio caro assassino - Tonino Valerii (1972)

Message par comte vonkrolock » dim. oct. 07, 2018 12:33 pm

Excellent thriller ou il ne faut pas trop chercher de cohérence.

Tous se joue définitivement dans une ambiance de meurtre multiple qui gravite autour d'une fillette tuée. George Hilton arrivé à rendre sont personnage captivant de bout en bout sur ces 90 mn. Il se triture pour comprendre qui est l'assassin. Un Giallo certes standard, mais dans la plus pure tradition du genre avec une excellente musique de Ennio Moriconne.

Tonino Valerii soigné sa mise en scène, une chouette atmosphère qui fait que j'ai été complètement emporté par cette enquête et cela encore une fois malgré les nombreux indices qui n'étaient présent que pour amener du rythme a ce Giallo. Neo Publishing réalisait là encore un fois un très bon disque.
Toi t'est un flic..? Non j'uis un con. :D
Snake Plisken Escape from NY

Répondre