Nous sommes le Dim Juil 23, 2017 8:37 am

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Child 44 - Daniel Espinosa (2014)
MessagePosté: Lun Mai 04, 2015 1:03 pm 
Hors ligne
DeVilDead Team
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Avr 30, 2004 9:09 am
Messages: 17817
Localisation: Pyun City
VF : Enfant 44

Dans la Russie Stalinienne de 1953, le meurtre n'existe pas, il s'agit d'un mal capitaliste. Pourtant, un héros de 2e guerre mondiale (Tom Hardy) a des doutes quant à un accident d'un petit enfant, retrouvé noyé et torturé selon les analyses. Mal lui en prend, sa femme (Noomi Rapace) est accusée d'espionnage et il se trouve dégradé et envoyés au fin fond de la Sibérie. Serait-ce la trace du premier tueur en série russe?

Produit par Ridley Scott, il s'agit d'un thriller un peu hors norme, pas totalement réussi. Le premier quart se tire en longueur. Entre une scèn de bataille de1945 illisible (tellement cut qu'on ne comprend RIEN à ce qu'il y a à l'écran) et d'exposition des personnages sur presque 20 ans, il y a un gros passage à vide.

Dès le premier "accident", le récit s'emballe et se focalise sur la destinée des deux époux. Assez sobrement interprété, photographie sombre, charbonneuse, sans aucune lueur d'espoir à quelque moment que ce soit. Une notion de désespoir palpable. dommage que les auteurs aient cru obligés d'affubler les persos de dialogues anglais aux accents russes ridicules tout droit sortis des années 60. ca m'a fait sortir du film.
C'est glauque par moments, violent (il y a quand même deux parents qui se font tirer une balle dans la tete devant leurs gosses :shock: ), brutal (la boucherie dans le train, la mort inattendue de
Spoiler : :
Alexei
), avec cependant des éléments qui mettent presque au second plan l'intrigue policière.
On se retrouve presque dans un drame politico-guerrier, puisque beaucou d'éléments contextuels à la Russie de 1953 se greffent et enrichissent lé récit (au passage, le film a été censurée en Russie cette année!).

Ca reste cependant un peu trop long pour son propre bien (137mn), mais avec des persos secondaires bien croqués et avec de la chair. Nikolaj Lie Kaas (Les enquêtes du département V) tout à crédible, idem pour Fares Fares ou encore Paddy Considine. Une fois de plus, Vincent Cassel refait son numéro de regard vicieux et mauvais de service.

C'est juste au dernier quart qu'on comprend que la fiction rejoint la réalité, puisque le film parle
Spoiler : :
du monstre de Rostov
, qu'il sera ainsi possible de rapprocher avec

Le film rencontre un échec à peu près partout où il sort. A peine 95 000 entrées en France, son côté sombre et difficile d'accès a du en rebuter plus d'un. C'est vrai que l'ensemble ne caresse pas le spectateur dans le sens du poil. ce qui n'en fait pas une réussite pour autant.

Vu à l'UGC CC Strasbourg dans une projection assez sombre (salle 11) et au son très efficace.

_________________
Oh really? Well then I'm sure you wouldn't mind giving us a detailed account of exactly how you concocted this miracle glue, would you ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Child 44 - Daniel Espinosa (2014)
MessagePosté: Dim Sep 13, 2015 2:07 pm 
Hors ligne

Inscription: Mer Fév 28, 2007 6:32 pm
Messages: 7432
Localisation: Dans les Carpathes Lyonnaises
Très bon j'ai apprécier ce long spectacle sur une Ex-URSS qui semble encore d'actualité malheureusement aujourd'hui du fait de la disparition soudaine d'opposant au régime.
Le climat de parano et d’oppression fait que se métrage baigne dans une ambiance glaciale, qui du coup le fait manquer d'émotions ou de larmes propre au films Hollywoodiens. On peut y voir les méfaits d'un régime qui aniline tout forme de penser libre.

Pourtant l'espoir renait à travers l'histoire de se couple (excellent Tom Hardy et Noomi Rapace) en quête de vérité qui nous fait partager tout la tristesse de se drame, car oui Enfant 44 est bien un grand drame avant d'être un simple film d'enquête.

_________________
Toi t'est un flic..? Non j'uis un con. :D
Snake Plisken Escape from NY


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Child 44 - Daniel Espinosa (2014)
MessagePosté: Ven Avr 21, 2017 7:18 pm 
En ligne
DeVilDead Team
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Avr 30, 2004 9:15 am
Messages: 19658
Après le remarqué "Easy Money", le suédois Daniel Espinosa réalise des longs métrages anglo-saxons plus internationaux comme le film de SF "Life" sorti cette semaine en France. Avec "Enfant 44" (titre non expliqué dans le film il me semble), il signe une production très européenne avec un casting de luxe (Tom Hardy, Noomi Rapace, Gary Oldman, Vincent Cassel, Jason Clarke, Paddy Considine, Fares Fares, Charles Dance), tourné en République Tchèque avec des moyens suffisants, dans un beau scope de grand cinéma.

Le film s'inspire de l'histoire du monstre Rostov certes, mais la déplace dans l'époque stalinienne dure des années 40/50. L'Histoire et la vie des gens est réécrite au jour le jour selon les humeurs et les disgrâces d'une administration arbitraire et totalitaire. La paranoïa s'immisce jusque dans les replis les plus intimes de la vie privée. "Enfant 44" a effectivement deux composantes : il est d'une part un drame sur la vie d'un serviteur zélé du pouvoir stalinien d'une part, et dans une moindre mesure un thriller sur un tueur d'enfants à la "M le maudit", surtout dans le dernier tiers, un brin expédié.

Le film a des qualités de cinéma soigné à l'européenne, belle photo, bons acteurs, sujet et contexte originaux et ambitieux. Mais j'ai quand même eu du mal avec l'écriture intéressante, mais trop traditionnel. Jusqu'à ce final où tout est bien qui finit trop bien aux pays des soviets.

Spoiler : :
Les méchants sont punis, le héros s'est racheté, il vit le parfait amour avec sa femme qu'il terrifiait et, comble de happy end, adopte les deux fillettes dont les deux parents ont été tués au cours d'une expédition punitive qu'il menait...


Tout ça n'est pas super crédible et fait vraiment "scénario de cinéma" dans un contexte qui appelle plus un cauchemar à la "1984" que cette série de coincidences commodes. "Enfant 44" est tout de même un film intéressant à voir, qui cherche à sortir de l'ornière hollywoodienne classique, sans y parvenir totalement.

Vu sur ciné + replay, copie 2.35 16/9 SD, VM Anglaise stéréo.

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Child 44 - Daniel Espinosa (2014)
MessagePosté: Dim Avr 23, 2017 6:18 pm 
Hors ligne

Inscription: Mer Fév 28, 2007 6:32 pm
Messages: 7432
Localisation: Dans les Carpathes Lyonnaises
Manolito a écrit:
Avec "Enfant 44" (titre non expliqué dans le film il me semble)
Je crois que s'est la 44ème victime il me semble et l'enquêteur ne pouvait pas faire le liens avec les précédents meurtres vu quel les tueurs en série était prescrit en Union Soviétiques, un peut comme le nuage de Tchernobyl chez nous qui se serait arrêter a nos frontières à l'époque :mrgreen:

_________________
Toi t'est un flic..? Non j'uis un con. :D
Snake Plisken Escape from NY


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages précédents:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot], Manolito et 10 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  
Design By Poker Bandits  
Traduction par: phpBB-fr.com & phpBB.biz


 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriete de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com