Revenge - Coralie Fargeat (2017)

Science-Fiction, Horreur, Epouvante, Merveilleux, Heroic Fantasy et tout le toutim du Fantastique !

Modérateurs : savoy1, Karen, DeVilDead Team

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Superwonderscope
DeVilDead Team
Messages : 18781
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:09 am
Localisation : Pyun City

Revenge - Coralie Fargeat (2017)

Message par Superwonderscope » sam. févr. 03, 2018 2:14 pm

Présenté au PIFFF, puis à gérardmer en ce moment. histoire de viol et vengeance à la française avec une jeune fille qui prend sa revanche sur 3 hommes mariés qui l'ont violée et laissée pour morte. I crache on your tombe, quoi. Très gore, avec une réalisatrice qui présentait son film hier, avec moult remerciements, avec la délégation du jury au grand complet. Un prix aurait-il déjà été décerné?

ca sort en salles le 7 février. Pile poil après la fin du festival.
Oh really? Well then I'm sure you wouldn't mind giving us a detailed account of exactly how you concocted this miracle glue, would you ?

Avatar de l’utilisateur
Manolito
DeVilDead Team
Messages : 20235
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:15 am

Re: Revenge - Coralie Fargeat (2017)

Message par Manolito » sam. févr. 03, 2018 2:30 pm

Toute l'équipe était au PIFFF (ils étaient au moins une douzaine !), ça ne les a pas empêché de repartir bredouilles. Pour Gérardmer, c'est un film assez bourrin, je ne pense pas qu'il a le profil pour gagner dans ce festival... Mais, sait-on jamais !

Je remets mon avis du thread du Pifff 2017 pour info...

""Revenge" de Coralie Fargeat. Une jeune femme passe une soirée dans une villa isolée au Mexique en compagnie de son riche amant. Mais des amis de celui-ci débarque pour une partie de chasses. L'un d'eux louche agressivement sur la jeune femme...

Bon, un rape and revenge réalisée par une femme, ça donne quoi ?

La différence entre "revenge" et un "I spit on your grave" ou un "Thriller", c'est une scène de viol qui refuse toute complaisance envers le spectateur masculin et sa lubricité présumée. Elle est courte, pratiquement hors champs. Mais le résultat, c'est que cette séquence a peu d'impact.

La violence physique non sexuelle lors de la fuite qui suit est en fait plus marquante et semble plus justifier la violence de Jen que le viol. D'ailleurs, je n'ai pas vu "Revenge" (vous apprécierez le titre super original...) comme un rape and revenge, mais plus comme un rape and survival. Jen ne cherche pas à se venger mais à sauver sa peau. En cela c'est très différent des deux titres précités où la femme victime prépare sa vengeance de façon très élaborée et méticuleuse.

Or le survival français, on en a beaucoup soupé quand même, et on reste ici dans les mêmes clous, dans un cinéma action/gore "dans ta gueule", ressassant les souvenirs de "Haute tension", "La colline a des yeux" version Aja et autres "Frontière(s)"... Du gore bourrin, du gros synthé en musique, des plans iconiques débiles, un scope "pour faire cinéma" souvent peu exploité... La vraisemblance est vite oubliée (effectivement, l'empalement...). Et on a en plus droit une scène de prise de mescal, dans laquelle il faut voir un renvoi à "Blueberry" ? Décidément, l'apologie du LSD et des champignons hallucinogènes à longueur d'interviews par Jodorowski a marqué les jeunes réalisateurs français !

Après, certaines scènes gore fonctionnent dans l'excès (le bout de verre dans le pied !), et la fin dans la villa est le passage le plus intéressant, avec son érotisation des deux personnages (l'homme et la femme) : ça c'est vraiment original et différent, la vulnérabilité impliquée par la nudité est ici partagée. Mais bon, il faut quand même supporter des plans frimes pénibles (le long plan à la steadicam qui part de la douche) et on constate une influence évidente d'"A l'intérieur".

Bref, du cinéma de genre à la français comme on en a beaucoup vu ces quinze dernières années, avec un sentiment de vide, de frime, de maladresse, de bêtise bourrine, qui laisse sur un sentiment mitigé. Pas le pire dans le genre, mais loin d'être le meilleur aussi, "Revenge" m'a paru très moyen. J'ai mis un gentil 3/5..."

Avatar de l’utilisateur
dario carpenter
Messages : 4876
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:10 pm
Localisation : 75002 PARIS & EVREUX 27000!
Contact :

Re: Revenge - Coralie Fargeat (2017)

Message par dario carpenter » sam. févr. 03, 2018 2:37 pm

Un entretien avec la réalisatrice:

http://www.filmdeculte.com/people/entre ... 25281.html

Avatar de l’utilisateur
dario carpenter
Messages : 4876
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:10 pm
Localisation : 75002 PARIS & EVREUX 27000!
Contact :

Re: Revenge - Coralie Fargeat (2017)

Message par dario carpenter » jeu. févr. 08, 2018 8:15 pm

3 223 entrées-France sur 70 copies pour la journée d'hier...un démarrage mitigé.

Avatar de l’utilisateur
Drac
Messages : 1001
Inscription : mar. mai 18, 2004 2:17 pm
Localisation : Evreux

Re: Revenge - Coralie Fargeat (2017)

Message par Drac » ven. févr. 09, 2018 12:12 am

dario carpenter a écrit :3 223 entrées-France sur 70 copies pour la journée d'hier...un démarrage mitigé.
Pas sûr, la journée de mercredi a été plombée par la météo avec pas mal de villes sous la neige, des gens en galère sur la route et des transports en commun interrompus. Sans compter que les films d'horreur fonctionnent mieux le soir (le moment de la journée le plus plombé par la météo de mercredi).

Avatar de l’utilisateur
Omega
Messages : 721
Inscription : sam. déc. 22, 2012 2:09 pm

Re: Revenge - Coralie Fargeat (2017)

Message par Omega » ven. févr. 09, 2018 3:33 pm

A noter que la B.O du génialissime Rob vient de sortir chez Music Box Records en CD, et bientôt chez Death Waltz en vinyle. Le score suit le même chemin que pour Maniac donc.

Avatar de l’utilisateur
Cosmodog
Messages : 1746
Inscription : mar. sept. 05, 2006 8:38 pm
Localisation : Niche cosmique

Re: Revenge - Coralie Fargeat (2017)

Message par Cosmodog » sam. févr. 10, 2018 12:40 am

Je serais moins sévère que Manolito. J’ai trouvé le film plutôt bon. Bien sûr il faut le prendre pour ce qu’il est. Rape/survival minimaliste - budget oblige- lieux et personnages réduits. Et franchement Coralie Fargeat s’en sort avec les honneurs. Filmage plutôt inspiré, avec pas mal d’idées visuelles, jolie photo saturée, musique excellente (même si elle peut être jugée un peu hype), et un peu de frime c’est vrai, mais bienvenue je trouve personnellement. Ne serait ce que parce que du coup le film s’inscrit clairement dans la veine « Série B ». Et je trouve étonnant que tous ceux qui vomissent le ciné de genre français « intello » (Grave etc...) ne saluent pas une démarche plus fun, plus ludique dans le ton outrancier qu’il propose.

Et au delà de ça, le discours « féministe » de fond est bien là, sans être envahissant, avec une tonalité juste. C’est étonnant parce qu’a la vue de la BA je me suis dit que l’argument féministe serait grossier, plus raccrochage opportuniste à la mode ambiante sur le sujet que véritable intention. Et pourtant face à au film, bien que je l’ai lu avant de le voir, c’est évident que la première partie du film avec abondance de plans sur le cul de l’héroïne adopte un point de vue masculin libidineux sur le personnage, comme elle est perçue par ses trois compagnons, objet sexuel pour faire court. Et c’est intéressant parce que ce constat est dû au fait qu’on sait qu’il y a une réalisatrice à la barre (et pas Michael Bay ! :D ). Du coup il y a vraiment une approche féminine des thèmes exposés. Un homme aurait pu avoir le même regard, mais je sais pas , il y a quand même une identité différente qui se dégage. En tout cas je l’ai plus ressenti ici que devant « The woman » de Lucky Mckee par exemple, qui le revendique pourtant.

En filigrane hein, Revenge ne réinvente pas la poudre. On est en terrain connu, avec surenchère de gore. Mais l’énergie de nombreuses scenes, le jeu des acteurs tous plutôt bons, le charisme de l’heroine, le côté Série B assumé font qu’on passe un bon moment. Plus que devant « Desierto » du fils Cuaron pour exemple récent.

Avatar de l’utilisateur
Superwonderscope
DeVilDead Team
Messages : 18781
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:09 am
Localisation : Pyun City

Re: Revenge - Coralie Fargeat (2017)

Message par Superwonderscope » sam. mai 19, 2018 6:30 pm

Le film a été vendu quasiment partout, et a même, fait assez rare, bénéficié de sorties salles dans pas mal de ays. Avec un égal malheur, puisque le film s'est planté quasiment partout. Preuve encore avec le weekend dernier où il est sorti en UK sur 39 écrans (donc la moitié de ce que le fil a eu en France) par Vertigo. Avec des salles assez vides au final... soit à peine 37 000 $ au final (donc environ 1/4 des recettes françaises)
Oh really? Well then I'm sure you wouldn't mind giving us a detailed account of exactly how you concocted this miracle glue, would you ?

Avatar de l’utilisateur
Omega
Messages : 721
Inscription : sam. déc. 22, 2012 2:09 pm

Re: Revenge - Coralie Fargeat (2017)

Message par Omega » dim. mai 20, 2018 1:04 pm

Malgré ma critique très sévère après le PIFF (et justifiée), j'aimerai quand même revoir le métrage sur grand écran. Pour me refaire une seconde idée après recul et digestion. Cependant, la B.O de Rob est toujours aussi excellente (et en distribution début juin chez The Omega Productions Records - placement de produit :twisted: )

Grenouille arrogante
Messages : 231
Inscription : mar. mai 24, 2005 2:44 pm

Re: Revenge - Coralie Fargeat (2017)

Message par Grenouille arrogante » mar. mai 22, 2018 11:56 pm

Effectivement assez oubliable.
J'ai un peu de mal avec l'idée que quelqu'un survit à une chute de 12 mètres en s'empalant par le torse.

Avatar de l’utilisateur
fiend41
Messages : 1594
Inscription : sam. mai 01, 2010 7:07 pm

Re: Revenge - Coralie Fargeat (2017)

Message par fiend41 » ven. juin 01, 2018 7:15 pm

visuellement c'est énivrant. par contre la vision féministe est un peu tendancieuse. comme dit l'associé : il n'avait pas cherché à se faire allumer par la fille.

à se demander si elle avait fumé le Peyotl avant tt ça.. à la limite du rêve fantastique quoi ou une chance sur 1 million de survivre à la chute et se venger. le duel ou poursuite finale m'a bien fait rire quand même, outre le non-sens mais assez réaliste, je te cours après dans le même sens pendant des lustres sans comprendre ou trop épuisés pour réfléchir, on a l'impression d'un "American psycho" version été indien :lol:

Avatar de l’utilisateur
Lord Taki
Messages : 2360
Inscription : dim. mai 02, 2004 4:39 pm
Localisation : Nice [ France ]
Contact :

Re: Revenge - Coralie Fargeat (2017)

Message par Lord Taki » lun. sept. 03, 2018 8:15 am

Bon cherchez une logique à l'empalement (et aux téléportations) c'est dur pour ce film.
D'un c'est bien filmé (je critique toujours le côté téléfilm français, on en est loin).
De deux il y a un bon score (mais j'aime beaucoup ce que fait Rob :) en même temps quand c'est un film des années 70 les gens adorent faut savoir).
De trois quelques situations qui font mal (j'appelle ça du cinéma physique) et c'est pas donné à tout le monde.
Du coup j'ai beaucoup aimé.
Image

Répondre