Nola Darling (2017) Spike Lee

Modérateurs : savoy1, Karen, DeVilDead Team

Répondre
Avatar de l’utilisateur
MadXav
DeVilDead Team
Messages : 11521
Inscription : lun. mai 03, 2004 8:18 am
Localisation : Sur la plage à latter des Ninjas rouges

Nola Darling (2017) Spike Lee

Message par MadXav » sam. déc. 16, 2017 4:33 pm

Après son remake de GANJA & HESS, son remake de OLD BOY, Spike s'attaque à un remake de son NOLA DARLING N'EN FAIT QU4A SA TÊTE ! Ambitieux Spike Lee ces dernières années !
Bref, nous sommes ici non plus sur un format film, mais sur une série Télé NetFlix. 10 épisodes de 35 minutes environ qui nous conte les aventures de Nola Darling, une jeune femme qui fréquente 3 hommes et une femme, sans savoir choisir. Là où ce pitch étant clairement le centre du film de 1986, il n'est ici qu'un film rouge autour duquel le réalisateur brode énormément. Le bonhomme aborde donc de manière assez frontale bon nombre de thèmes qui lui tiennent à coeur comme le #BlackLivesMatter, le respect des femmes, le fait que Donald Trumps est un con, la liberté sexuelle, la mode des gros culs, la gentrification de Brooklin. Bref, des thématiques variées, souvent intéressantes, parfois très bien mise en scène, mais qui laisse un sentiment foutraque. Un peu comme si Lee faisait de son personnage un alter-ego par lequel il balance tout ce qu'il a à balancer, sans véritable logique. On retrouve à ce titre le côté "rageux" de Lee, toujours un peu limite (les rares blancs sont des Hipsters, des bourgeois, des balances, des cons). J'ai un peu gênant à la longue, mais on lui pardonne tant il a une aisance à mettre en image la beauté de la femme noire, et d'une manière générale, la richesse de sa communauté. A ce titre, on saluera la variété de la bande originale, avec de surcroit une idée intéressante : Les transitions entre les séquences affiches la jaquette de l'album que l"on vient d'écouter ! Etrange, mais ça fonctionne plutôt bien et permet de chopper à la volée un titre qui nous à plu...
Bref, une petite série sympa, qui reprend le postulat du film à titre de prétexte pour proposer autre chose, une sorte de critique de la société bordélique mais agréable.
Interview de l'acteur Saif Ali Khan pour la sortie de GO GOA GONE :
Image

Répondre