Mindhunter de David Fincher (Netflix)

Modérateurs : savoy1, Karen, DeVilDead Team

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Fatalis rex
Messages : 7128
Inscription : ven. avr. 30, 2004 10:19 am

Mindhunter de David Fincher (Netflix)

Message par Fatalis rex » dim. oct. 22, 2017 12:40 pm

David Fincher revient une nouvelle fois au thème du serial killer, après Se7en et Zodiac, cette fois en série TV sur Netflix, comme tout le monde :D

Vu le 1er épisode et c'est propre, c'est du Fincher. C'est juste qu'on a déjà vu ça 100 fois, à vrai dire c'est presque un décalque de Hannibal, le profiler autiste de génie qui donne des cours au FBI et utilise des méthodes peu orthodoxes... En plus, contrairement à Will Graham le personnage manque de charisme à mon goût, et sa personnalité et son comportement me paraissent incohérents (il vit seul dans un appartement vide et porte toujours les mêmes vêtements, adopte tous les comportement d'un Aspie et 5mn après il drague une minette à la James Bond au comptoir d'un bar bruyant bondé de monde...).

Enfin bref c'est sur Netflix, et tout le monde en dit du bien donc à voir par curiosité...


comte vonkrolock
Messages : 8182
Inscription : mer. févr. 28, 2007 6:32 pm
Localisation : Dans les Carpathes Lyonnaises

Re: Mindhunter de David Fincher (Netflix)

Message par comte vonkrolock » dim. oct. 22, 2017 1:03 pm

Sa donne pas envie même après un nom comme Fincher dessus, j'ai Netflix mais après avoir vu la BA.... :(

Comme tu la bien résumer milles et une séries son passé avant celle-ci, y a eu même des dérivé (Aquarius). Pourquoi Fincher se penche de nouveau dessus, $$$

Il aurait du faire comme sur Legion avoir au moins une approche originale le minimum syndical :mrgreen:
Toi t'est un flic..? Non j'uis un con. :D
Snake Plisken Escape from NY

Avatar de l’utilisateur
Shinji
Messages : 2008
Inscription : mar. mai 04, 2004 5:50 pm
Localisation : Conflans (78)
Contact :

Re: Mindhunter de David Fincher (Netflix)

Message par Shinji » mer. nov. 15, 2017 12:11 am

Sauf que là c'est tiré de personnes ayant existé, en particulier l'un des premiers profilers, John Douglas (qui aurait dû jouer Jack Crawford dans Le Silence des Agneaux).

On assiste donc à la naissance du profilage, avec les interrogatoires de serial killers plus ou moins connus (dont le terme n'existait d'ailleurs pas encore) - surtout Ed Kemper -, et la résolution d'affaires en se basant sur l'étude de leurs comportements.

De plus, la fin de cette première saison annonce du lourd.
Spoiler : :
Avec l'apparition en filigrane de Dennis Rader alias BTK.

Avatar de l’utilisateur
MadXav
DeVilDead Team
Messages : 11502
Inscription : lun. mai 03, 2004 8:18 am
Localisation : Sur la plage à latter des Ninjas rouges

Re: Mindhunter de David Fincher (Netflix)

Message par MadXav » jeu. nov. 16, 2017 6:44 am

Je suis en milieu de saison et pour l'instant parfaitement conquis par cette série de grande qualité. J'étais très perplexe à la vision de la BA. J'y ai vu un TRUE DETECTIVE à la Fincher, à tort. En réalité, si on doit faire un rapprochement, TRUE DETECTIVE est à SEVEN ce que MINDHUNTER est à ZODIAC.
La première chose est non des moindres, c'est que nous sommes sur un scénario majoritairement inspiré de faits réels. Rien à voir donc avec un HANNIBAL, son exubérance dans la mise en scène, ses meurtres hyper-graphiques et ses personnages très fictionnels. Nous sommes ici dans la pure continuité d'un ZODIAC avec la même sobriété pointilleuse, pour ne pas dire parfaite, dans la mise en scène. On retrouve l'extrême propreté des plans, des cadres, des reconstitutions qui font la patte de Fincher. C'est à la fois sobre et soigné, comme c'était déjà le cas dans MILLENIUM par exemple...
Parce que nous sommes dans "le monde réel", Fincher soigne également ses personnages et là, je suis conquis. Tout d'abord par le personnage principal qui dégage une ambiguïté réjouissante. Fatalis le note, le personnage est étrange, assez subtilement étrange. Pas complètement "out", mais suffisamment différent dans les détails pour se demander si sa fascination n'est pas malsaine, s'il ne pourrait pas "vriller" à l'écoute des Serial Killers qui l'abreuvent d'idées atroces au quotidien. J'aime ce doute.
Ensuite nous avons les tueurs eux-mêmes et notamment Ed Kemper qui est incarné de manière magistrale. Un sans faute. Pour qui a lu des écrits sur le bonhomme, on a vraiment le sentiment de le retrouver face à nous. Ses propos dans la série sont les siens pour la plupart. Sa froideur, le recul qu'il a sur lui-même, ses actes, son passé, les éléments déclencheurs. Tout y est, et c'est glaçant.
Pour moi et via les 5 premiers épisodes que j'ai pu voir, nous sommes vraiment dans la mise en scène des bouquins de Bourgoin. Nous avons un regard sociologique, comportemental, la naissance d'une profession (le métier de profiler), une révolution dans le monde de la criminalité et de la traque desdits criminels, et une mise en image qui évite la tentation (très grande) de théâtraliser, de sombre dans le TRUE DETECTIVE ou le HANNIBAL.
Vraiment je suis conquis pour l'instant...
Interview de l'acteur Saif Ali Khan pour la sortie de GO GOA GONE :
Image

Avatar de l’utilisateur
Fatalis rex
Messages : 7128
Inscription : ven. avr. 30, 2004 10:19 am

Re: Mindhunter de David Fincher (Netflix)

Message par Fatalis rex » jeu. nov. 16, 2017 9:23 am

MadXav a écrit :Fatalis le note, le personnage est étrange, assez subtilement étrange. Pas complètement "out", mais suffisamment différent dans les détails pour se demander si sa fascination n'est pas malsaine, s'il ne pourrait pas "vriller" à l'écoute des Serial Killers qui l'abreuvent d'idées atroces au quotidien. J'aime ce doute.
Ça n'est pas tellement qu'il est étrange, c'est qu'il correspond à un archétype "à la mode" en ce moment dans les séries TV, il est ce qu'on appelle un "Aspie" (un autiste atteint du Syndrome d'Asperger), même si ça n'est dit à aucun moment. C'était aussi le cas de Will Graham dans Hannibal, mais là c'était plus explicite ( Hannibal le diagnostique en une minute dans le bureau de Will Graham, et Will avoue lui-même être surement atteint du Syndrome d'Asperger). Ce qui lui donne cet aspect coincé, premier de la classe et peu loquace, moins surprenant chez un agent du FBI. Dans un autre registre, celui de la comédie, Sheldon Cooper, dans The Big Bang Theory, l'est aussi.
Spoiler : :
D'ailleurs dans un épisode on voit le fils de son collègue, qui ne le sert pas dans ses bras. Auparavant il avait expliqué que son fils avait des problèmes de communication, et là on comprend de suite que son fils est surement autiste, et le transfert affectif qu'il fait envers son collègue.
Sinon en effet j'ai bcp aimé les entretiens avec Kemper, parce que réalistes. D'ailleurs ils ont repris au mot près ses propres mots : http://balades-cosmiques.over-blog.com/ ... reels.html

D'autres choses pas du tout crédibles m'ont gêné, quand l'agent du FBI se met à parler de sa vie sexuelle tranquillement avec Kemper pour créer une complicité, soit exactement ce qu'il ne faut pas faire dans ce genre d'entretien...

Avatar de l’utilisateur
MadXav
DeVilDead Team
Messages : 11502
Inscription : lun. mai 03, 2004 8:18 am
Localisation : Sur la plage à latter des Ninjas rouges

Re: Mindhunter de David Fincher (Netflix)

Message par MadXav » lun. nov. 20, 2017 9:02 pm

Ça n'est pas tellement qu'il est étrange, c'est qu'il correspond à un archétype "à la mode" en ce moment dans les séries TV, il est ce qu'on appelle un "Aspie" (un autiste atteint du Syndrome d'Asperger), même si ça n'est dit à aucun moment. C'était aussi le cas de Will Graham dans Hannibal, mais là c'était plus explicite ( Hannibal le diagnostique en une minute dans le bureau de Will Graham, et Will avoue lui-même être surement atteint du Syndrome d'Asperger). Ce qui lui donne cet aspect coincé, premier de la classe et peu loquace, moins surprenant chez un agent du FBI. Dans un autre registre, celui de la comédie, Sheldon Cooper, dans The Big Bang Theory, l'est aussi.
Je pense surtout qu'on a vite fait de qualifier une personne étrange d'individu touché par le syndrôme d'Asperger. Si tu avances dans la série, tu verras qu'il n'en ai rien. Qu'il s'agit davantage d'un homme avec une éducation et des convictions qui sont chamboulées par ce qu'il vit avec sa compagne et dans son travail. C'est d'ailleurs très bien amené, par le biais de séquences qui peuvent sembler décalées (le fait de vouloir rayer le cunnilingus des pratiques tabous) mais qui au contraire ont du sens.
Je serais très désappointé par le fait q'on nous balance un "Asperger" en cours de route, ça ne collerait pas du tout au personnage que l'on découvre au fur et à mesure...
Maintenant si tu veux de l'Asperger, tu as la série BRON, son remake TUNNEL, et la saison 2 de TUNNEL. Là, on est vraiment dedans et c'est bien fait.
D'autres choses pas du tout crédibles m'ont gêné, quand l'agent du FBI se met à parler de sa vie sexuelle tranquillement avec Kemper pour créer une complicité, soit exactement ce qu'il ne faut pas faire dans ce genre d'entretien...
Tu le sais maintenant, c'est logique maintenant. Mais ça ne l'était pas à l'époque et cela fait partie des erreurs qui ont été commisent à l'époque. C'est en outre sujet a discussion plus loin dans la série, avec bien évidemment la conclusion qu'il faut "inventer" une réalité qui stimule le psychopathe, au lieu de lui donner des clefs qui pourraient permettre de dominer celui qui procède à l'interrogatoire.

On notera également que Fincher utilise un procédé q'il adore, à savoir les images subliminales. Celle-ci sont insérées dans le générique de chaque épisode, qui est de plus en plus sombre et malsain. Sympa !
Interview de l'acteur Saif Ali Khan pour la sortie de GO GOA GONE :
Image

Avatar de l’utilisateur
Fatalis rex
Messages : 7128
Inscription : ven. avr. 30, 2004 10:19 am

Re: Mindhunter de David Fincher (Netflix)

Message par Fatalis rex » mar. nov. 21, 2017 7:00 am

Il vit tout de même dans un appartement vide et porte toujours le même costume, c'est pas commun :D Mais surtout le fils de son collègue semble autiste, collègue qui fait un transfert affectif sur lui, donc ça m'étonnerait que ce soit là par hasard... C'est cet article surtout, qui m'a mis sur cette voie, et qui m'a donné envie de voir la série, par ailleurs : http://les-tribulations-dune-aspergirl. ... indhunter/

Ce qui est déstabilisant c'est qu'il se comporte parfois en Aspie (son intervention dans la prise d'otage, son échange avec son supérieur où il expose son approche) et d'autres fois pas du tout. Sans faire un exposé sur le sujet, quand il va dans un bar bondé de gens, bruyant, odorant, puis qu'il drague la fille, imaginons juste Will Graham, le profiler de NCIS ou Sheldon Cooper agir comme ça, ça ne collerait pas (et je ne parle même pas du cunnilingus :D ).

Enfin bref, m'intéressant au sujet, c'était surtout ce qui m'intéressait dans la série, et voyant que sur ce sujet elle n'était pas très cohérente je me suis rabattu sur les entretiens avec Ed Kemper, et en voyant la tournure qu'ils prenaient là encore je n'ai pas trouvé ça cohérent donc j'ai laissé tomber. Je veux bien qu'à l'époque on ne sache pas comment parler aux psychopathes, mais quand même (je vais être cru), parler de sa vie sexuelle en plaisantant à un type qui a juste violé 5 étudiantes et décapité sa mère, même s'il a l'air d'un bon gars et que c'est pour gagner sa confiance, c'est jouer un peu avec le feu...

Avatar de l’utilisateur
Shinji
Messages : 2008
Inscription : mar. mai 04, 2004 5:50 pm
Localisation : Conflans (78)
Contact :

Re: Mindhunter de David Fincher (Netflix)

Message par Shinji » jeu. nov. 23, 2017 11:03 pm

MadXav a écrit :On notera également que Fincher utilise un procédé q'il adore, à savoir les images subliminales. Celle-ci sont insérées dans le générique de chaque épisode, qui est de plus en plus sombre et malsain.
Je n'y avais pas prêté attention, merci. ;-)

Répondre