How the West was Won - Ford/Marshall/Hathaway (1962)

Modérateurs : savoy1, Karen, DeVilDead Team

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Superwonderscope
DeVilDead Team
Messages : 19468
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:09 am
Localisation : Pyun City

How the West was Won - Ford/Marshall/Hathaway (1962)

Message par Superwonderscope » ven. janv. 08, 2010 1:01 pm

VF : La Conquete de l'Ouest.

Image

Je n'avais jamais revu le film depuis une 20aine d'années et l'occasion de la disponibilité du BR m'a permis de (re)découvrir le film.

Tout d'abord : après Baraka, il s'agit probablement du plus beau Blu Ray que j'aie pu voir jusqu'à présent. C'est quand même particulièrement bluffant d'un point de vue visuel - merci le 70mm original, quand même. La précision des détails, des contours, les palettes de couleurs sont parfois ahurissantes!
Qui plus est, le film ayant été tourné en Cinerama, Warner a procédé à un transfert spécifique ("Screen Smilebox") en 2.89:1 donnant "l'impression" d'une projection Cinerama (sur écran convexe, donc). On y distingue très légèrement les deux séparations dues à la triple projection d'origine mais qu'importe, la vision est absolument spectaculaire! (en tous cas, je l'ai préférée à la projection en 2.59:1.).
Le son est surtout sur la partie avant (le surround est affecté par la musique de manière générale et quelques effets audios). mais c'est surtout le caisson de basse qui fonctionne à plein régime : il faut entendre le troupeaux de buffles ravager la construction du chemin de fer ou encore les rapides avec la famille de karl malden ou mieux encore, la scène de la bataille sur le train et
Spoiler : :
le déraillement final
pour s'en convaincre: toute ma maison vibrait comme pas permis :shock:

Pour le film (durée : 2h42), c'est un western plutôt épique qui retrace la destinée de l'Ouest américain via des vignettes co-réalisées par différents réalisateurs. Et la famille Prescott (celle de Karl Malden et AGnes Moorehead) via leurs deux filles (Carroll Baker & Debbies Reynolds) et leur descendance.

Les episaodes les plus spectaculaires sont à mon sens ceux réalisés par Henry Hathaway qui ont su mieux dynamiser le récit (un peu pataud à la base, quand même) et utiliser au mieux les possibilités (et jouer avec les complexités techniques) du Cinerama. La partie de guerre de Secession par John Ford est bien molle et morne - les batailles sont assez plates, disséminées un peu n'importe comment... et le dialogue entre Grant & Sherman bien piteux.

On sent bien le défilé de stars présents pour la circonstance (et donc la volonté de "lancer" le Cinerama dans le monde des films narratifs via un film épique qui" parle" aux américains. Donc: Stewart, Fonda, Widmark, Peck, J. Cobb, Wallach, Malden, Peppard, Wayne...ils sont tous là et apportent leur petite pierre à l'édifice. Du fait de la volonté de fresque, c'en était quand même presque frustrant, tant les histoires emblent distendues et se focalisant sur des détails (notamment l'épisode final) pas tous évidents à relier les uns les autres.

Mizs bonn, il s'agit d'un spectacle visuellement splendide et qui possède un souffle évident dans certaines scènes. Jamais ennuyeux (à défaut d'être toujours passionnant) en tous cas, un "must have" pour les possesseurs de Blu Ray et de Cinéma à la maison : une expérience qui profite un maximum du format proposé.
Oh really? Well then I'm sure you wouldn't mind giving us a detailed account of exactly how you concocted this miracle glue, would you ?

Avatar de l’utilisateur
arioch
Site Admin
Messages : 12201
Inscription : ven. avr. 30, 2004 2:17 am

Re: How the West was Won - Ford/Marshall/Hathaway (1962)

Message par arioch » ven. janv. 08, 2010 1:34 pm

il est clair que ça fait partie des grandes claques Blu-ray. Après, le film n'est pas un chef d'oeuvre, il est inégal, ce qui n'a rien de surprenant vue la construction du métrage. J'aime bien les passages avec James Stewart, cet acteur est génial... Il donne l'impression qu'il a pleins de trucs en tête ce qui le rend souvent un poil hésitant, c'est assez surprenant et ça sonne presque toujours juste.

En soit, le Smile Box, c'est amusant mais il faut un projecteur pour en profiter. Malheureusement, depuis que je suis équipé en Blu-ray, j'ai mis au rencard mon projecteur qui ne supportait pas la HD. Et je n'ai pas eu les moyens de claquer de quoi m'acheter un nouveau projecteur.
"Fuck The World", Rambo

Avatar de l’utilisateur
Manolito
DeVilDead Team
Messages : 20493
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:15 am

Re: How the West was Won - Ford/Marshall/Hathaway (1962)

Message par Manolito » jeu. oct. 21, 2010 8:17 am

"La conquête de l'ouest" retrace comme son titre l'indique l'histoire de la conquête de l'ouest des USA. Avec d'abord les moutainmen qui vivent tels des indiens dans les terres sauvages ; puis les familles de pionniers fermiers au destin parfois tragique. Viennent ensuite les aventuriers, les bâtisseurs de ville. Une facette plus tragique arrive avec la guerre civile fratricide, puis l'arrivée des chemins de fer déversant des flots de colons et la spoliation des terres indiennes s'ensuivant.

"La conquête de l'ouest" est un gros morceau d'Americana, une vision colorée et pittoresque de l'histoire US, qui ne fait néanmoins pas totalement l'impasse sur certains sujets qui fâchent, comme la question indienne. C'est du méga spectacle cinéma, avec une ouverture, un entr'acte, une histoire soigneusement aménagée pour permettre des passage spectaculaires. Certains ne sont pas forcément convaincants (les rapides, la guerre de sécession), d'autres sont assez époustouflants (le train, et surtout la charge des bisons). Lors de ces séquences et pour les passages musicaux, le travail sur le son est très soigné, plus en général que pour les autres films multipistes des années 60. C'était très important dans le concept du cinérama : durant les projections il y avait carrément un technicien affecté uniquement au mixage du son en direct !

Si la distribution est éclatante, il faut quand même préciser que les noms les plus célèbres ne sont pas les plus présents dans le film. Ce sera avant tout Karl Malden, George Peppard, Carol Baker et Debbie Reynolds qui seront mis en avant. Parmi les trois plus gros monstres sacrés du métrage (Wayne, Fonda et Stewart), seul James Stewart a un rôle vraiment substantiel, les deux autres passant un peu en coup de vent. Parmi les vedettes d'un niveau intermédiaire, Gregory Peck et Richard Widmark sont correctement servis. On regrette de ne pas avoir plus profité de Eli Walach, toujours savoureux en bandit truculent !

Si le western est par excellence le cinéma des paysages naturels américains alors, à sa façon, "La conquête de l'ouest" est une sorte de super western, sa technologie étant largement utilisée pour rendre la majesté et la splendeur des paysages avec un luxe de détail absolument magnifique : les plaines, les montagnes, les rivières, les forêt, Monument Valley... Des images époustouflantes rendues par ce bluray évènement de Warner.

En effet, la restauration est superbe, la définition est absolument irréprochable du début à la fin, à quelques plans truqués près. Les couleurs, les contrastes, le rendu du grain, la sensation de profondeur de l'image sont impeccables. Une référence à ranger à côté des meilleures copies HD Warner, aux côtés de "2001", "Grand Prix", "Les révoltés du Bounty" version Brando...

vous voulez savoir jusqu'à où peut aller la technologie bluray en terme de définition, visionnez "La conqûete de l'ouest".

La bande son anglaise non compressée truehd est très réussie, en particulier lors des passages spectaculaires mentionnés ci-dessus. Et On n'a pas l'impression que Warner a triché avec la piste sonore d'époque, le rendu est très fidèle aux technologies et enregistrements de l'époque.

Le visionnage "smilebox" est certainement une bonne initiative. Certes, l'effet de profondeur ne fonctionne pas réellement comme sur un écran convexe, certaines étrangetés géométriques liées au filmage cinérama sont encore bien sensibles. Mais le résultat est tout de même moins bizarroïde que lorsqu'on visionne un film cinérama avec des bandes noires classiques.

Avatar de l’utilisateur
Superwonderscope
DeVilDead Team
Messages : 19468
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:09 am
Localisation : Pyun City

Re: How the West was Won - Ford/Marshall/Hathaway (1962)

Message par Superwonderscope » mer. avr. 20, 2011 9:33 am

Revu pour la première fois comme le film avait été prévu d'être montré : en Cinerama. La grosse CLAQUE :shock: Nonobstant les défauts du film cités ci-dessus, c'est quand même une de mes plus belles expériences en grand écran ever. J'y reviendrai plus en détail dans le compte-rendu du festival de Bradford, mais dès les premières mesures du score d'Alfred Newman qui arrivaient de partout dans la salle, des frissons;
Et le cinérama, bordel, quelle image! On est vraiment littéralement submergé par l'image et le son. Quel spectacle!

Pour donner une petite idée du format 2.89:1

Image

et de la différence entre format anamorphique et Cinerama :

Image
Oh really? Well then I'm sure you wouldn't mind giving us a detailed account of exactly how you concocted this miracle glue, would you ?

Avatar de l’utilisateur
Machet
Messages : 2729
Inscription : ven. févr. 24, 2006 6:34 am
Localisation : Annecy

Re: How the West was Won - Ford/Marshall/Hathaway (1962)

Message par Machet » mar. mars 12, 2019 11:18 pm

Est-ce que le format "smile box" est disponible sur l'édition simple du film ? Ou faut-il se tourner vers le digibook pour l'obtenir ? Merci !
Il y a un p'tit détail qui me chiffonne

Avatar de l’utilisateur
Manolito
DeVilDead Team
Messages : 20493
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:15 am

Re: How the West was Won - Ford/Marshall/Hathaway (1962)

Message par Manolito » mer. mars 13, 2019 12:01 am

J'ai les 2 versions (smilebox et plate) dans l'édition en boitier plastique, qui contient les eux versions. A ma connaissance, il n'y a pas d'édition qui ne propose pas les 2...

Avatar de l’utilisateur
Machet
Messages : 2729
Inscription : ven. févr. 24, 2006 6:34 am
Localisation : Annecy

Re: How the West was Won - Ford/Marshall/Hathaway (1962)

Message par Machet » mer. mars 13, 2019 8:57 am

:) Merci !
Il y a un p'tit détail qui me chiffonne

Répondre