Hostiles (Scott Cooper - 2017)

Modérateurs : savoy1, Karen, DeVilDead Team

Répondre
Avatar de l’utilisateur
dario carpenter
Messages : 4986
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:10 pm
Localisation : 75002 PARIS & EVREUX 27000!
Contact :

Hostiles (Scott Cooper - 2017)

Message par dario carpenter » mer. mars 14, 2018 10:07 pm

Image


En 1892, le capitaine de cavalerie Joseph Blocker, ancien héros de guerre devenu gardien de prison, est contraint d’escorter Yellow Hawk, chef de guerre Cheyenne mourant, sur ses anciennes terres tribales. Peu après avoir pris la route, ils rencontrent Rosalee Quaid. Seule rescapée du massacre de sa famille par les Comanches, la jeune femme traumatisée se joint à eux dans leur périple.
Façonnés par la souffrance, la violence et la mort, ils ont en eux d’infinies réserves de colère et de méfiance envers autrui. Sur le périlleux chemin qui va les conduire du Nouveau-Mexique jusqu’au Montana, les anciens ennemis vont devoir faire preuve de solidarité pour survivre à l’environnement et aux tribus comanches qu’ils rencontrent.






ça sort aujourd'hui sur 279 copies et Bertrand Tavernier a beaucoup aimé!

Avatar de l’utilisateur
Manolito
DeVilDead Team
Messages : 20407
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:15 am

Re: Hostiles (Scott Cooper - 2017)

Message par Manolito » lun. mars 19, 2018 1:33 pm

Bon, je n'ai pour ma part pas été super emballé par ce néo western d'auteur.

Il commence pourtant très bien, avec une exploitation des décors purement western et purement cinéma, des scènes d'action assez horrifiantes et sèches. "Hostiles" se veut comme une de ses nombreuses réflexions sur l'ouest et la violence que le genre a généré de "L'homme des vallées perdues" à "Impitoyable".

Il bénéficie d'une galerie d'acteurs hauts de gamme avec Christian Bale, Rosamund Pike, Stephen Lang, Peter Mulan, et des comédiens d'origine indiennes comme Wes Studi, Adam Beach ("Windtalkers") ou Q'orianka Kilcher ("le nouveau monde"). Dès le départ, le film renvoie dos à dos la violence des uns et des autres (un peu comme "Rio Conchos" d'ailleurs) dans un cycle sans fin de cruauté et de vengeance haineuses.

J'ai pourtant trouvé qu'"Hostiles" s'essouffle vite, en particulier dans sa seconde moitié où l'on suit des péripéties moins intéressantes (le personnage du prisonnier joué par Ben Foster, la rencontre avec les trappeurs). On finit par se lasser, d'autant que Cooper fait souvent le choix d'un hors-champs contre-productif en terme de tension. Une tentative de western à budget B mi-intéressante, mi-foirée. Dommage...

Vu au cinéma les enfants du paradis de Chartres, avec une VF carabinée, qui n'a pas aidé ma vision d'"Hostiles" !

Avatar de l’utilisateur
Cosmodog
Messages : 1791
Inscription : mar. sept. 05, 2006 8:38 pm
Localisation : Niche cosmique

Re: Hostiles (Scott Cooper - 2017)

Message par Cosmodog » lun. mars 19, 2018 11:07 pm

Comme Manolito, pas un mauvais film, mais trop auteurisant pour passionner. Ça commence effectivement très fort, mais assez vite ça devient longuet. Le sujet et son traitement ne sont pas nouveaux, c’est encore une fois le cas de conscience des massacres indiens par les colons, puis quel avenir pour un changement possible des mentalités ?
Le cheminement intérieur des personnages est intéressant et édifiant à ce titre, mais quelque part ça manque de matière pour qu’on adhère pleinement aux mutations des différents protagonistes. Les épreuves traversées dans la douleur et la mort marquent autant de points de passages symboliques des dilemmes d’un pays en construction. Mais formellement c’est très austère, maîtrisé mais d’une froideur qui marque une distance avec le spectateur.

Je reste dubitatif. Au final rien de neuf sous le soleil pour qui a vu les classiques, de belles images, de belles scènes, mais aussi de looongs plans redondants et un vrai manque d’empathie pour les personnages. Pas sûr que je tente une seconde vison un jour.

Avatar de l’utilisateur
hitcher
Messages : 957
Inscription : ven. avr. 30, 2004 3:47 am
Localisation : sur la route d'Amboy

Re: Hostiles (Scott Cooper - 2017)

Message par hitcher » lun. avr. 30, 2018 8:03 am

J'ai trouvé ça très mauvais.
D'abord on s'ennuie à mourir, et en plus le discours moderne dans la bouche de protagonistes du XIX siècle est complètement décalé.
Depuis quand on appelle les indiens les "natives" dans un western? :shock:
Et la scène avec le noir est totalement déplacée (on est en 1892, encore loin de la fin de l'apartheid).
Tout ça fleure bon le politiquement correct et ne sied pas au réalisme que semble revendiquer le reste du métrage.
Sinon, Rosamund Pike porte très bien le chapeau, mais pour le reste pas d’intérêt.
Image

Avatar de l’utilisateur
MadXav
DeVilDead Team
Messages : 11664
Inscription : lun. mai 03, 2004 8:18 am
Localisation : Sur la plage à latter des Ninjas rouges

Re: Hostiles (Scott Cooper - 2017)

Message par MadXav » mer. sept. 26, 2018 9:20 am

Assez bien aimé pour ma part. Le rythme est lent, contemplatif, un peu dans le style de Costner ou de Eastwood.
Le film m'a en outre rappelé LE SOLDAT BLEU dans son approche du bien et du mal, et cette question qui set de leitmotiv : Qui sont les sauvages ?
Je trouve les acteurs assez bon et j'ai eu mon content de gunfights, d'altercation et de grands espace.

Si reproche je dois faire, c'est plutôt du point de vue de la construction psychologique des personnages. On suit des personnages qui sont des bouchers, connus et reconnus comme tels, chacun de leur côté. Pourtant le Chef Indien ne manifeste absolument aucune haine à l'égard des blancs. Alors on se dit "Ouais, il est en position de faiblesse, il peut pas se le permettre, on lui accorde une faveur. Et puis il a un cancer, il va mourir, il a peut être réfléchi à tous ça...". Soit. Mais Christian Bale. Ca c'est autre chose. On assiste à son évolution et je la trouve extrêmement rapide. Ca m'a choqué. Je ne vois pas comment un homme qui a consacré sa vie à l'extermination des indiens peut avoir un cheminement de remise en question aussi brusque.

Bref, j'ai passé un bon moment. Mais je trouve l'évolution des personnages un peu simple et rapide...
Interview de l'acteur Saif Ali Khan pour la sortie de GO GOA GONE :
Image

Avatar de l’utilisateur
farlane
Messages : 513
Inscription : ven. avr. 30, 2004 4:57 pm
Localisation : Skull island

Re: Hostiles (Scott Cooper - 2017)

Message par farlane » jeu. sept. 27, 2018 11:11 am

Globalement d'accord avec les précédents avis.
J'ai trouvé que c'était un western de bonne facture en terme de réalisation, mais dont le postulat n'a quand même rien de réellement nouveau.
Comme tu le soulignes Madxav, le gros problème c'est l'évolution des personnages qui est, à mon sens, pas du tout maîtrisé. En effet, en dehors du fait que le récit soit prévisible, celui-ci se révèle, par ailleurs, emballé sans grande subtilité. Résultat, au lieu de susciter de l'émotion, il fini par générer de l'ennui.

comte vonkrolock
Messages : 8844
Inscription : mer. févr. 28, 2007 6:32 pm
Localisation : Dans les Carpathes Lyonnaises

Re: Hostiles (Scott Cooper - 2017)

Message par comte vonkrolock » jeu. sept. 27, 2018 5:26 pm

S'est le problème des films d'aujourd'hui avec quelqu'un comme Scott Cooper qui tourne finalement peut 4 films en près de 10 ans et sur les 2 que j'ai vu s'était pas mal sans non plus suscité un très grand intérêt, a force de vouloir se différencier des autres il finissent par ne rien raconter....
Son premier avec Jeff Bridges et Colin Farell, Bridges remporte je crois un oscar mais bon s'était presque évident qu'il allais finir par être récompenser le Jeff. Mais un film au final qui s'il se laisse voir, ne laisse pas non plus un grand souvenir de cinéphile. Son deuxième avec justement Christian Bale qui commençais déjà clairement à être en perte de vitesse (qu'il est loin le temps de The Machinist) dont j'avais même pas fait le rapprochement que s'était le même réalisateur... :shock: :oops: s'il était meilleurs s'était surtout du à son casting : Cassey Affleck, Forest Whitaker, Willem Dafoe, Woody harrelson, Zoe Saldana et Sam Shepard. Un film plus ambitieux avec une vision un peut plus différente sur les vétérans de la guerre d'Irak. J'ai pas vu celui avec Johnny Deep, j'en est entendu peut parler finalement et puis Deep est tellement en dehors du coup aujourd'hui j'ai l'impression... :(

Enfin bref, un nouveau western avec à l'affiche avec Christian Bale et Wes Studi s'aurait eu tout pour me plaire pourtant vu les critiques sa donne clairement autant envie que de me revoir Appaloosa que j'ai pas revu depuis que j'en avait l’acquisition en BR (il y a des lustres). En plus si vous me dite que sa change de ton, de comportement psychologique de manière abrupte a la manière d'un Star Wars III sa me laisse encore plus perplexe... Autant me refaire le film de Ed Harris si sa trouve s'est bien mieux :D
Toi t'est un flic..? Non j'uis un con. :D
Snake Plisken Escape from NY

Répondre