Nous sommes le Dim Nov 19, 2017 2:31 pm

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: L'homme sans frontière (The hired hand) - Peter Fonda (1971)
MessagePosté: Mar Juin 27, 2006 8:22 pm 
Hors ligne

Inscription: Mar Mai 31, 2005 4:57 pm
Messages: 695
Localisation: pas à Paris, mais pas loin
Après avoir abandonné femme et enfant, et bourlingué pendant des années avec celui qui est devenu son meilleur ami, un cow-boy décide de rentrer au bercail.

Passée la présentation des personnages, sobre et juste, et une altercation avec les autochtones d'un village, l'histoire se concentre uniquement sur les retrouvailles et les relations qui s'ensuivent entre les différents caractères.
Film intimiste, naturaliste, qui prend son temps, cet Homme sans frontière n'est donc peut-être pas à conseiller aux amateurs de gunfights et autres rebondissements. Mais pour qui a vu plein de westerns et aspire à découvrir d'autres visions du genre, on peut se laisser aller à suivre cette simple ballade.
Peter Fonda et Warren Oates font comme souvent vivre leurs personnages avec naturel. Sous des cieux superbement photographiés, la mise en scène utilise abondamment les arrêts sur image, les superpositions de plan, les silhouettes en ombre chinoise, accentuant l'aspect "livre d'images".

Mais bien entendu, tout western 70's qui se respecte ne peut se terminer dans l'insouciance, et comme souvent, le destin, par l'intermédiaire du passé, viendra à nouveau faire des siennes.
L'amitié virile est-elle plus importante que la vie en couple ? Une des questions posées par ce jalon méconnu du western post-68 ...

PS : Après une diffusion sur Cinéma Classic, le film ressort en salle en ce début juillet.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Nov 23, 2006 6:49 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Mai 11, 2004 2:04 pm
Messages: 6429
Sortie du film en DVD chez Carlotta le 20 mars 2007, avec "90 minutes de suppléments inédits".

_________________
Indian Thriller


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Nov 23, 2006 6:50 pm 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu Oct 21, 2004 2:37 pm
Messages: 64
Localisation: Pas si loin que ça en fait
V'là des nouvelles qui me mette de bonne humeur moa :)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'homme sans frontière (The hired hand) - Peter Fonda (1971)
MessagePosté: Mer Mai 05, 2010 9:07 pm 
Hors ligne

Inscription: Dim Mai 08, 2005 9:44 am
Messages: 2994
Citation:
Après beaucoup d’années à vagabonder dans l’Ouest, Harry Collings est las de cette vie de cow-boy itinérant et choisit de retrouver le foyer qu’il a abandonné, voilà sept ans. Il part en compagnie de son inséparable ami Arch Harris, après avoir vengé de manière sanglante la mort d’un troisième compagnon dans un petit village en bordure du désert. Le retour s’avère délicat car Hannah, l’épouse d’Harry, qui s’était résigné à ne jamais revoir son époux, appréhende difficilement ce retour. Harry accepte de travailler comme un employé et regagne la confiance d’Hannah.



Image


Revu sur le DVD cité plus haut. Une troisième vision qui confirme tout le bien que je pensais déjà de cette passionnante première réalisation de Peter Fonda, découverte pour ma part dans les années 80 sur Canal. Un film court (87 minutes) à l’intrigue simple, relevant autant du western classique américain – dans sa volonté d’épure et ses thèmes - (Fonda dit entre autre avoir pensé son film en noir et blanc en s’inspirant notamment de My Darling Clementine) que du nouveau cinéma américain des années 70 – dans son écriture, sa photographie et son montage aux expérimentations tirant parfois sur le psychédélique.

Sans doute est-il un peu facile de balancer ça à postériori, mais en jetant un œil au générique de The Hired hand, on se dit finalement qu’il était presque impossible pour Fonda de se louper. Car rassembler dans une même œuvre des artistes aussi essentiels du cinéma US de l’époque que le scénariste Alan Sharp, le directeur de la photo Vilmos Zsigmond et l’acteur Warren Oates, c’était quand même mettre toutes les chances de réussite de son côté. Et la mayonnaise prend : le scénario est cousu main, du pur Sharp, annonçant dans sa réflexion toute en nuances sur la jeunesse et l’innocence perdue, sur l’amitié et l’impossibilité du retour en arrière dans l’existence les scripts encore plus remarquables d’Ulzana’s raid, The Last Run et Night move. La photographie naturaliste de Zsigmond est de toute beauté, préfigurant là encore quelques travaux encore plus mémorables (Deliverance, Heaven’s gate). Et Warren Oates s’avère ici formidable, notamment dans cette façon qu’il a de ne jamais laisser vraiment transparaître la part d’improvisation qu’il injecte dans son jeu.

Ajoutons à cela l’également excellente prestation de Verna Bloom, dont le très beau rôle de femme indépendante vient enrichir le film d’une intéressante connotation pro-féministe, ainsi qu’une superbe partition folk de Bruce Langhorne, et on obtient un grand western contemplatif à la saveur seventies unique.

Le DVD propose, en sus d’une copie restaurée présentée par Martin Scorsese, environ 1h 30 de bonus. Le plat de résistance est constitué d’un excellent documentaire de près d’une heure intitulé Le Retour de l’homme sans frontière, qui retrace l’histoire de ce ce saisonnier (traduction directe du titre), de la rencontre entre Fonda et Alan Sharp à Londres jusqu’à la restauration du film au début des années 2000. Interviennent dans ce doc Verna Bloom, Vilmos Zsigmond, Bruce Langhorne, le monteur Frank Mazzola, le chef décorateur Laurence G. Paull (Blue Collar, Blade Runner, Back to the futur, Escape from L.A. … pas vraiment un cave dans sa discipline, donc …) et bien entendu Peter Fonda. Tout aussi intéressant comme bonus, voire peut-être même plus pertinent encore, sont les 25 minutes de matériel coupé présentées ici (soit tout de même un tiers du produit fini). Ces 6 ou 7 séquences, éliminant notamment du récit un personnage secondaire de shérif incarné par Larry Hagman, sont en effet tout à fait révélatrices du choix de Fonda et Sharp de s’éloigner des schémas narratifs traditionnels du western hollywoodien, en favorisant les moments creux, en renonçant toujours à l’explication au bénéfice de la suggestion (en l’occurrence explications liées au meurtre du jeune compagnon de route de Fonda et Oates et à la décision d’Oates de quitter le ranch dans le dernier tiers du film …). Enfin, cette édition propose une série de bandes-annonces et teasers qui semblent pour la plupart vouloir vendre le film comme un western d’action, ce que The Hired Hand n’est absolument pas. Traduction indirecte de l’embarra de l’Universal au moment de sortir le film.

Bref, un petit classique à voir et revoir ...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'homme sans frontière (The hired hand) - Peter Fonda (1
MessagePosté: Lun Sep 11, 2017 4:36 pm 
Hors ligne

Inscription: Mer Fév 28, 2007 6:32 pm
Messages: 7714
Localisation: Dans les Carpathes Lyonnaises
Bein sa laisse dans un désarroi certain, ont peut comprendre Peter Fonda le film étant né en plein guerre du Vietnam. Cette arrière goût amère qu'il laisse derrière lui ne pardonne pas... :(

Beau film certes mais tellement contemplatif que comparer par exemple à Brimstone cet Homme sans Frontière le fait passer pour une douce tisane. D'ailleurs les quelques 90mn (donc peut finalement) qu'il dure sont tellement étalé par la superbe photo cette musique lancinante que sa n'en fini plus sur ces ralentis.... A comparer un film de 2H30 fini par passer plus facilement. Toutes ça, cette mise en scène qui prolonge, rallonge à l’extrême de belle image comme pour montrer que cette quiétude ne dura pas malheureusement pour ces protagonistes, ont le devine assez vite dés les premiers images et les premiers morts.

En bref un film que j'ai fini par découvrir et que je reverrait pas à l'avenir, il est bien trop encrer dans son époque, une vision très proche de la réalité de l'ouest, un pamphlet nihiliste avant tous contre toute forme de guerre j'ai l'impression. Avec en toile de fond cette amitié sans faille qui lient les personnages.

Vu sur le BR éditer par ESC. Rien a redire image à la hauteur du support.

_________________
Toi t'est un flic..? Non j'uis un con. :D
Snake Plisken Escape from NY


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages précédents:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  
Design By Poker Bandits  
Traduction par: phpBB-fr.com & phpBB.biz


 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriete de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com