Downsizing - Alexander Payne (2018)

Science-Fiction, Horreur, Epouvante, Merveilleux, Heroic Fantasy et tout le toutim du Fantastique !

Modérateurs : savoy1, Karen, DeVilDead Team

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Machet
Messages : 2581
Inscription : ven. févr. 24, 2006 6:34 am
Localisation : Annecy

Downsizing - Alexander Payne (2018)

Message par Machet » sam. janv. 13, 2018 1:15 am

Alexander Payne est un réalisateur que j'aime beaucoup. Mais Downsizing m'a un peu déçu (je m'y attendais, la réception critique étant plutôt tiède).

En fait, il y a deux films en un :

- Le premier est une fable fantastique (ou de science fiction plutôt) au concept amusant, qu'Harold Ramis aurait sûrement adoré tourner. L'histoire de gens miniaturisés pour moins polluer la planète et pour augmenter considérablement leur pouvoir d'achat. C'est surtout ce point qui attire les gens, dont le couple Matt Damon - Kristen Wiig.

- Le second film se penche sur les errances et interrogations légitimes d'un héros un peu candide, Matt Damon (très bien en monsieur tout-le-monde bedonnant), altruiste, mais en dépression suite à une trahison. Dépassé par les événements, il cherche un sens à son existence, aidé indirectement par une communauté d'étrangers pauvres. Du Alexander Payne pur jus.

Ce second film se passerait sans souci du premier sur le rétrécissement. D'ailleurs, la petite taille ne rentre pratiquement plus en ligne de compte. Le scénario essaie de recoller les deux films à la toute fin, en Norvège, mais peine à convaincre complètement, d'autant que le réalisateur cherche trop à appuyer l'émotion, faisant pleurer à trois reprises son héroïne (Hong Chau) face caméra pour nous attendrir...

De belles intentions, des personnages attachants, une jolie réalisation incorporant des effets spéciaux invisibles signés ILM... sauf que la sauce ne prend pas vraiment (il y a deux-trois longueurs). Et Alexander Payne chausse ses gros sabots par moment, tentant le tout pour le tout. La fable à la Capra s'émiette alors doucement.

Image
Il y a un p'tit détail qui me chiffonne

Avatar de l’utilisateur
fiend41
Messages : 1510
Inscription : sam. mai 01, 2010 7:07 pm

Re: Downsizing - Alexander Payne (2018)

Message par fiend41 » sam. janv. 13, 2018 4:32 pm

le trailer semble trop naif, bref ça m'intrigue..

en tout cas, l'alexander payne il a l'air de bien s'aimer, rien que sur cette affiche, il est mentionné 3 fois :lol:

Avatar de l’utilisateur
DPG
Messages : 4475
Inscription : ven. avr. 30, 2004 1:03 pm
Localisation : Higher, toujours ailleurs

Re: Downsizing - Alexander Payne (2018)

Message par DPG » lun. janv. 15, 2018 1:43 pm

Il y a effectivement une impression de "plusieurs films en un", sans que la mayonnaise entre tous ces éléments prenne vraiment... Du coup, malgré de vraies qualités, le film a un peu le cul entre deux chaises tout le long... Reste qd même des idées originales bienvenues, un produit atypique dans le tout venant hollywoodien actuel, qui font qu'on a plutôt de la sympathie pour le film. C'est un peu bancal, pas vraiment abouti, mais tout de même assez attachant et humain.
"J'ai essayé de me suicider en sautant du haut de mon égo. J'ai pas encore atteri... "

Avatar de l’utilisateur
fiend41
Messages : 1510
Inscription : sam. mai 01, 2010 7:07 pm

Re: Downsizing - Alexander Payne (2018)

Message par fiend41 » sam. janv. 20, 2018 6:12 pm

pas méchant à l'écran mais plus flippant dans la philosophie. notamment sur comment "réduire" ceux qui refusent d'obéir. la vietnamienne est épuisante, certes d'un bon fond mais trop cliché. quand à son voisin serbe, un peu téléporté au pif aussi. le film tente plusieurs messages écolos mais comme ça part dans diverses idées éculées, c'est certes pas désagréable à suivre, mais donne l'impression de se faire manipuler à suivre et adhérer..

le décor interne du ghetto me rappelait pas mal celui de "Dredd".

Répondre