Alien : Covenant (ex Prometheus 2) - Ridley Scott (2017)

Science-Fiction, Horreur, Epouvante, Merveilleux, Heroic Fantasy et tout le toutim du Fantastique !

Modérateurs : savoy1, Karen, DeVilDead Team

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Manolito
DeVilDead Team
Messages : 20407
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:15 am

Re: Alien : Covenant (ex Prometheus 2) - Ridley Scott (2017)

Message par Manolito » sam. juin 10, 2017 12:13 am

Attention, je ne dis pas que les suites expliquent tout ce qu'il y a dans "Alien" : je dis qu'elles expliquent tout ce qu'elles contiennent elles-mêmes ! Nuance !

Quand on sort d'"Aliens" ou d'"Alien 3", on se demande pas "Mais c'était quoi ce vaisseau zarbi avec son pilote géant ? Ils sortent d'où ces extraterrestres ?".

"Alien" créait des zones d'ombre qui suscitent de la curiosité, des interrogations, de la liberté d'interprétation. Les autres non, ils ne créaient pas de nouvelles interrogations, de nouvelles énigmes comme "Alien" l'a fait.

Quant à l'apport des suites, soyons sérieux 2 secondes : à part "Aliens" qui est un vrai apport, les apports des 4 autres films sont plutôt proches du zéro - voire du négatif quand on attaque les AVP !

Je comprends qu'on apprécie "Aliens" et sa vision des aliens, même si ce n'est pas ma sensibilité, et pas vraiment celle de l'"Alien" original.

C'est d'ailleurs pour ça qu'"Aliens" a été très mal accueilli par la critique en 1986 (peut-être plus mal que "Alien covenant" puisqu'on en est à parler de films qui ne font pas l'unanimité à leur sortie...) : on quittait le monde de "Métal Hurlant" pour rentrer dans celui des "Rambo" et de "Terminator", on passait d'une sensibilité européenne à une sensibilité américaine.

Pourquoi pas, mais c'était autre chose et c'est dans cet autre chose que la série s'est maintenue ensuite.

Et dont Scott prend le contre-pied aujourd'hui.

Ce n'est pas une question de défendre à tout prix, plus de contextualiser... :)

Avatar de l’utilisateur
Manolito
DeVilDead Team
Messages : 20407
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:15 am

Re: Alien : Covenant (ex Prometheus 2) - Ridley Scott (2017)

Message par Manolito » sam. juin 10, 2017 10:18 am

Par ailleurs, je reviens sur quelque chose qu'Ikarus as écrit, mais que j'ai aussi lu ailleurs, que "Alien covenant" a un "message religieux".

Je trouve l'expression curieuse, car pour moi, un film à "message", c'est littéralement un film qui veut transmettre une idée et convaincre le spectateur à son sujet (disons par exemple "The imitation game" et l'homophobie).

"Alien covenant" est tout le contraire, puisqu'il n'impose pas d'idées mais glisse des pistes et des indices en jonglant avec des mythes (mot-clé ici !) de toutes provenances (y compris judéo-chrétien, mais aussi antique, romantique, etc). Au spectateur de faire l'effort gratifiant de reconstituer ce puzzle.

Le spectateur garde tout de même une liberté d'interprétation assez large dans "Prometheus" et "Alien Covenant".
Spoiler : :
Le socle de "Prometheus" et "Alien covenant" est le mythe de Prométhée, sujet clé de la science-fiction depuis "Frankenstein" ou "L'île du Docteur Moreau" - tiens le Docteur Moreau, encore un personnage intéressant à rapprocher de David.

La création de la vie par les moyens de la science implique une réflexion sur Dieu ou le divin dans les oeuvres de cette veine (cf. la réplique du "Frankenstein" de 1931 : "Maintenant je sais ce que ça fait d'être Dieu !", une réplique que David pourrait prendre à son compte) : mais est-ce que ce sont vraiment des oeuvres avec des "messages religieux" ?
Bref, je ne trouve pas l'expression "message religieux" très bien choisie. Ou alors, "Frankenstein" ou "Blade Runner" sont des films avec des messages religieux : je ne vois pas en quoi ils sont incompatibles avec les grands thèmes de la SF. Au contraire.

bluesoul
Messages : 4074
Inscription : sam. sept. 27, 2008 4:09 pm
Localisation : Tokyo dans les annees 70s, baby! Yeah!

Re: Alien : Covenant (ex Prometheus 2) - Ridley Scott (2017)

Message par bluesoul » sam. juin 10, 2017 11:10 am

Je rejoins Manolito sur la "chaine des evenements". Aliens 2 trouve son origine dans Alien, Alien 3 dans Aliens. Alien 4 est vraiment batard vu que
Spoiler : :
Ripley se suicide et detruit son corps, donc pas d'ADN a disposition, a moins qu'on joue les astuce scenaristiques genre recuperer des donnees medicales dans les debris de la navette qui s'ecrase au debut d'Alien 3
Mais bon, tant bien que mal, ca fait une "chaine d'evenements" qui ont un point depart: la decouverte de l'epave, du Space-Jockey et de la cargaison dans Alien (1979).

AVP et AVP2 sont complement hors-jeu de la saga, car rien de plus qu'une saga de type spin-off. Si on les inclut comme "canon", il faudrait commencer a considerer les inclusion de comics genre: Batman vs Alien et autre Terminator vs Alien et Batman vs Predator et pourquoi pas Predator, Predator 2 et Predators car se situant alors dans le meme univers. Bibi dit STOP! :roll:

Prometheus a le c.l entre 2 chaises. Scott voulait faire un film sur les "Engineer", la Fox voulait un film sur l'Alien, ajoutons une production-hell longue et douloureuse et on a un film sur les Engineers ou l'on a ajoute a coups de chausse-pied un Alien a la fin )8 . Bref, on est entre le "Engineers: Episode 1" et l'"Alien: Episode 0", voire "Alien: Episode, euh: 0.5" :D ?

A vrai dire, pour ma part, j'aurais prefere que l'Alien n'apparaisse pas dans Prometheus et que Covenant continue la saga sur les Engineers.

Deja un probleme est que le film ne s'appelle pas "Covenant", mais "Alien: Covenant" me laisse supposer que c'est mal barre et me fait plutot penser a un (nouveau) spin-off de la saga Alien ou a un "Episode, euh, 0.75"? :roll:

A mon sens la "magie (veneneuse) d'Alien est de ne rien expliquer et juste de prendre le film de 1979 et ses mysteres pour batir une saga. Defi reussi a mon sens. On en ressort un cran frustre, mais on se laisse emporter par la saga. :-D

Le defit de la saga Engineer (pour un tant soit peu qu'il y ait encore une saga consacree aux Engineer(???) ), sera soit de tenir en haleine en apportant des explications (potables) au film de 1979 ou alors de tenir en haleine en evitant d'y repondre et/ou en fesant miroiter d'autres mysteres, ceux des Engineer...Grand, grand defi et franchement, a lire les avis sur Covenant, ca parait un cran mal parti...

M'enfin, bibi attend avec impatience le mois de septembre pour voir ce zode pas si (mal??)-aime, pas si aime(??). :wink:

Concernant le role de Scott, j'avais lu un article (Le Monde??) ou l'on rappellait que Scott n'etait pas le "createur" de la saga, mais juste le real qu'on avait embarque pour mettre en image ce qui n'etait cense n'etre qu'un film "unique et stand-alone".

C'etait assez pertinent au final, et vu comme ca, dire que: saga "Alien = Ridley Scott" est un non-sens.

Scott y a apporte sa vision. Cameron la sienne. Fincher la sienne et Jeunet la sienne. C'est a mon sens ce qui fait que c'est interessant et tellement different. A ce titre, ramener Scott sur "Alien" ne me parait pas forcemment une bonne idee, parce que c'est une "redite", idem pour un rappel de Cameron, Fincher ou Jeunet sur la saga... :roll:

Lacher Scott sur les Engineer, ca, c'est autre chose, et une telle saga dirigee par un seul homme, ou de nouveau par plusieurs reals avec des visions differentes, ca pourrait le faire.

Just my 2 cents... :)
En direct du Japon. Bonsoir. A vous, Cognac-Jay.

Avatar de l’utilisateur
Manolito
DeVilDead Team
Messages : 20407
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:15 am

Re: Alien : Covenant (ex Prometheus 2) - Ridley Scott (2017)

Message par Manolito » sam. juin 10, 2017 12:53 pm

Alors là, je veux bien lire des choses, mais la façon dont sont montrés, filmés, exposés en images les aliens et l'univers des films de toute la série vient quand même largement de la mise en scène d'"Alien" et des choix artistiques validés par son réalisateur, sa culture, son imaginaire, les collaborateurs qu'il a choisi et leur travail qu'il a accepté d'insérer dans son film !

Chaque réalisateur a ensuite greffé sa personnalité dessus, mais l'ADN cinématographique de toute la saga "Alien" vient quand même de largement de Ridley Scott ! Les réalisateurs qui sont pas passés derrière n'ont pas tout effacer et recommencer, ils sont partis d'un socle qui est le film de Scott. Les 3 et 4 ont même largement été présentés comme une volonté de retourner au premier après les errements "action" du second.

Le travail de Scott sur le premier est quand même LE socle de cette série de films et est largement plus important que celui des réalisateurs suivants, il me semble.

Je trouve triste de lire "les avis disent ceci, les médias sociaux écrivent cela", etc... comme argument. Qu'est-ce que ça peut faire ? Je trouve plus intéressant de lire les avis de personnes sur le film et son contenu - fussent-ils très négatifs comme ceux de Taki par exemple.

Comme si la voix de la majorité était une référence. :( Si on a un peu de mémoire, à leurs sorties, toutes les suites d'alien sans exception ont été mal accueillies, c'est même peut-être le 2 qui s'est fait le plus cartonné comme "film revanchard reaganien post-Vietnam" ou "Rambo II chez les extraterrestres".

Quant à l'historique de la création de "Prometheus" et "Alien Covenant" : mouais, on peut aussi dire que Scott a piraté les intentions de la Fox pour faire des films personnels, hyper sombres et anti-hollywoodiens sur bien des points. Donc, bon, on interprète ce genre de faits comme on veut.

Ce sont les films de Ridley Scott, un personnage mi-mercenaire, mi- véritable artiste dont la grande majorité de la filmographie, ses échecs et ses succès sont portés par cette ambivalence.

Avatar de l’utilisateur
Lord Taki
Messages : 2412
Inscription : dim. mai 02, 2004 4:39 pm
Localisation : Nice [ France ]
Contact :

Re: Alien : Covenant (ex Prometheus 2) - Ridley Scott (2017)

Message par Lord Taki » sam. juin 10, 2017 1:27 pm

Cette légitimité de Scott envers le monde Alien ne peut être niée, cela ne veut pas dire qu'il doit en tirer tout le mérite (Giger pour ne citer que lui). Cela explique sans doute son implication dans la mort prématurée du projet Alien 2.5 de Blomkamp.

Scott n'a plus l'exigence de sa jeunesse, il en parle très bien quand il admet se contenter de 2 prises max pour un plan. Il en est de même de l'écriture.

Si la première contamination par spores passe, que dire de la deuxième (comportement stupide qui finalement n'apporte pas énormément dans le déroulement futur de l'intrigue)?
Quid de la femme qui décide de se laver seule alors qu'ils rejoignent juste la nécropole?

Par le passé, on pouvait s'étonner aussi de la gestation à temps variable post facehugger, ainsi que de la croissance de l'alien. Aujourd'hui j'ai le sentiment qu'on s'en fout.

En y réfléchissant, Scott a évolué avec son temps et je ne suis pas en phase, je suis toujours exigeant, pas lui.
Image

Avatar de l’utilisateur
Manolito
DeVilDead Team
Messages : 20407
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:15 am

Re: Alien : Covenant (ex Prometheus 2) - Ridley Scott (2017)

Message par Manolito » sam. juin 10, 2017 1:36 pm

Spoiler : :
Je ne trouve pas la scène du bain illogique, David leur ayant dit que la forteresse est sûre. Ils ne sont pas supposés savoir à ce moment qu'ils ne peuvent pas faire confiance à un robot...

Avatar de l’utilisateur
Karen
Messages : 783
Inscription : mar. août 09, 2005 6:18 pm
Localisation : Monkeyland

Re: Alien : Covenant (ex Prometheus 2) - Ridley Scott (2017)

Message par Karen » sam. juin 10, 2017 2:13 pm

Lord Taki a écrit : Par le passé, on pouvait s'étonner aussi de la gestation à temps variable post facehugger, ainsi que de la croissance de l'alien. Aujourd'hui j'ai le sentiment qu'on s'en fout.
Spoiler : :
C'est clairement pas le même xénomorphe que dans les autres films qui sort, donc la gestation peut très bien être aussi différente.

Avatar de l’utilisateur
Lord Taki
Messages : 2412
Inscription : dim. mai 02, 2004 4:39 pm
Localisation : Nice [ France ]
Contact :

Re: Alien : Covenant (ex Prometheus 2) - Ridley Scott (2017)

Message par Lord Taki » sam. juin 10, 2017 3:54 pm

Pourtant:
Spoiler : :
j'y vois un oeuf, un facehugger puis un alien.
Image

Avatar de l’utilisateur
Superwonderscope
DeVilDead Team
Messages : 19023
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:09 am
Localisation : Pyun City

Re: Alien : Covenant (ex Prometheus 2) - Ridley Scott (2017)

Message par Superwonderscope » ven. juin 30, 2017 1:36 pm

la critique détaillée et ridleyscotienne du film sur le site:

http://www.devildead.com/indexnews.php3?NewsID=10408
Oh really? Well then I'm sure you wouldn't mind giving us a detailed account of exactly how you concocted this miracle glue, would you ?

comte vonkrolock
Messages : 8847
Inscription : mer. févr. 28, 2007 6:32 pm
Localisation : Dans les Carpathes Lyonnaises

Re: Alien : Covenant (ex Prometheus 2) - Ridley Scott (2017)

Message par comte vonkrolock » ven. juin 30, 2017 4:27 pm

la critique détaillée et ridleyscotienne du film sur le site:

http://www.devildead.com/indexnews.php3?NewsID=10408
Je suis sidérer de voir à quel point ont peut facilement détruire ou essayer en tous cas de détruire une réputation (sa me rappel se pauvre Charlton Heston.... :( ).

J'ai continuer a cogité sur ce Convenant, et sur Promtheus et finalement tous se qu'ont a pu voir a partir de Alien Ressurection ou des AVP donne une fois de plus raison a Scott. En effet que se soit le nouveau né du 4ème ou du Predalien tout tout tend vers ces mutations et montre encore une fois une folie derrière tous cela, une folie humaine. En cela j'avais oublier que Jeunet avait réussit un bien beau film aussi, en cela j'avais oublier que la créature issu d'un Alien et d'un Predator était sacrément a la hauteur dans le film des frêres Strause. Bref pour moi Scott est dans le vrai.

Il réussit l'exploit de joindre la nouvelle génération de spectateur, qui elle a toujours faim de nouveauté à l'ancienne avec un message certes plus pessimiste, mais qui ouvre tellement plus d'opportunité que les précédents films qui finissait inlassablement par n'ouvrir aucune voie, et tourner en rond.

De plus au vue de se que j'ai pu voir au fil du temps, j'ai pas eu l'impression que depuis le Alien 4 ont est fait mieux, ou a la hauteur de ce dernier. Alors que pour moi Prometheus et tout particulièrement ce Alien Convenant sont facilement à la hauteur du Alien 3.
Je voudrais pas passer pour un gros prétentieux, mais je crois pas qu'ont puisse faire mieux que ces films dans les années a venir.

Surtout quand on voit par exemple dans le piège ou est tombé le réalisateur de District 9 après.... Et pour ça y a pas besoin de spécialement travailler au Cahiers ou bien être devin pour voir que se genre de cinéma s'est fini.... Et malheureusement les films qui sortent en salle le prouvent définitivement un peut plus chaque années, se a quel point il dure de sortir un produit... pardon Film et ou il y aurai le moindre propos un peut plus mure :( Alors oui le film à Scott ne risque pas de plaire mais avec le temps je pense qu'il va prouver le contraire.
Toi t'est un flic..? Non j'uis un con. :D
Snake Plisken Escape from NY

Superfly
Modérateur
Messages : 12730
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:13 am
Localisation : Avec Milla en train de casser du zombie ...
Contact :

Re: Alien : Covenant (ex Prometheus 2) - Ridley Scott (2017)

Message par Superfly » ven. juin 30, 2017 4:38 pm

Je ne sais pas ce qu'il fume ce Claude mais c'est de la bonne :-)

Avatar de l’utilisateur
Cosmodog
Messages : 1791
Inscription : mar. sept. 05, 2006 8:38 pm
Localisation : Niche cosmique

Re: Alien : Covenant (ex Prometheus 2) - Ridley Scott (2017)

Message par Cosmodog » ven. juin 30, 2017 8:35 pm

Superfly a écrit :Je ne sais pas ce qu'il fume ce Claude mais c'est de la bonne :-)
Oui surtout lorsqu'il affirme que David a certainement vu le film Alien !
Sachant que Covenant se déroule dans le futur, David a du egalement voir le film puisqu'il date de 2017 ! Du coup il savait tout ce qui allait lui arriver ! Pas étonnant que ses plans machiavéliques aboutissent !!
:D

bluesoul
Messages : 4074
Inscription : sam. sept. 27, 2008 4:09 pm
Localisation : Tokyo dans les annees 70s, baby! Yeah!

Re: Alien : Covenant (ex Prometheus 2) - Ridley Scott (2017)

Message par bluesoul » sam. oct. 28, 2017 1:10 pm

Vu...il y a deja un mois et, 'ben toujours aussi perplexe quand au film (un euphemisme :oops: ).

Globalement, bibi a aime, mais...pour les mauvaises raisons je dirais. J'attendais beaucoup de Prometheus, et globalement c'est la deception qui primait. J'attendais BEAUCOUP moins :) de Covenant, et globalement c'est...la...satisfaction (minimale) qui prime...Une appreciation de normand, quoi :) .

Covenant, c'est quand meme un sacre bidule.

Ca commence facon hard fiction, mais...avec de sacres bizarreries telles
Spoiler : :
le caisson cryogenique (donc, un "frigo", quoi) qui se transforme...en toaster :lol: , j'ai apprecie aussi que l'equipage avait un outil "approprie" pour ouvrir le caisson, sorte d'ouvre-boites XXL :shock:
On se prend a penser a...Spaceballs dans ces moments.

Ca continue facon SF 50's, comme Prometheus, mais un cran en pire (dans Prometheus, ils portaient des combinaisons qu'ils viraient un peu trop vite, dans Covenant, ils...portent des casquettes )8 ). Rajoutons des dialogues pas tres...tres...convainquants (p.ex. la cabanne en bord de lac sur une planete inconnue, sur le coup, bibi a pense a Forbidden Planet (1956) en se demandant s'ils allaient AU MOINS mettre des volets pare-bestioles, juste "au cas ou"...).

Ca passe en mode animal/bestiole attack qui fait penser a Predator, pour ensuite virer super-nihiliste (la necropole et le final pas tres tres "studio", deja ca de pris) et finir en...slasher (avec "scene de douche" :lol: dans l'avant-derniere ligne droite).

Ajoutons quand meme qu'a TOUS les niveaux on a des incoherences, des dialogues parfois plus que limite et des persos pas tres tres etoffes (p.ex. jamais reellement compris combien ils etaient, generalement un signe d'une ecriture assez relachee, de persos mal definis ou d'un real pas tres concerne... :roll: ). Dire que 3 decennies plus tard, je me rappelle des noms des membres d'equipage du Nostromo et du Sulaco... )8

Bon, on va pas enumerer les incoherences et dire...que c'est du cinema, mais bon, il faut quand meme faire un sacre effort pour y arriver.

Plus ennuyeux sont les incoherences dans l'univers de la saga et certains tournant du recit/des persos.

Cote persos:
Spoiler : :
la transformation de David est plus que floue, la disparition de Rapace est surtout due a ses pretentions salariales pour ce zode, ce qui lui a valu d'etre viree :roll: , des persos pas tres definis tels le "nouveau" capitaine tres "croyant" (enfin, je crois) et qui "a vu le mal" ou un truc du genre, ce qui sur le coup, m'a fait penser qu'il s'etait fait abuser enfant de choeur par le cure de sa paroisse(!), le probleme c'est que ca en reste au niveau d'1-2 tirades et on n'en sait pas plus.

Tout aussi frustrant, les membres d'equipages dans l'espace qui ne veulent pas risquer le navire...pour ensuite partir la fleur au fusil et risquer des milliers de colons en sommeil cryogenique )8
Cote intrigue:
Spoiler : :
cet episode est quand meme cense etre le 2eme d'une trilogie consacree aux "Engineers", le hic etant qu'on apprend a mi-metrage...qu'ils ont ete extermine avant meme que le metrage ne commence )8 . Bref, ils se sont fait ejecter de leur propre trilogie(!!) )8 Gne!?

Pourquoi? Ca reste flou, cf la transformation de David qui ne rime a pas grand'chose a part que soit il se detraque, soit il est barjot. :roll:

Ajoutons un cycle de developpement/gestation "alien" de plus en plus alambique et au final la suggestion que l'Alien du fim de '79...a ete cree...par David )8 Euh...Allo...?

Pourquoi? Ca reste flou, etc, etc, etc.
Cote atmosphere:
Spoiler : :
des idees interessantes, p.ex. le cote crypto-gay, pas tres tres clair, mais malheureusement mechamment gache par ce qui ressemble aux amalgames que le cinema osait a une epoque, epoque qu'on croyait (heureusement) revolue ou etre "homosexuel" equivalait a etre sadique/dingue/malade/dangereux.

A ce titre, le film m'a malheureusement rappelle le duo de Diamonds are forever, un film que bibi avait decouvert ado (a une epoque ou il n'etait pas vraiment "gay-friendly" :oops: et qui poussant le bouchon tellement loin avait reussi a me mettre hachement mal a l'aise dans son traitement "rigolo" de l'homosexualite.
Au final, le truc qui m'aura le plus decu est le cote "best-off" de cet episode: decouverte d'une necropole (zode 1 et 2), arrivee d'un equipage sur-equipe et final du 2, cote hyper-nihiliste du 3 (avec considerations religieuses--enfin, je crois(?) ), matine d'un cote foire du throne du bizarre et du grotesque du 4. Mouais, rien de neuf dans la franchise, quoi. Business as usual, comme on dit :? .

L'impression d'avoir vu moins un Engineers 2 qu'un Alien: Chapitre 0, voire Chapitre, euh, -0.25 (vu qu'on a encore un film a attendre, sans doute le "Chapitre 0", je dirais). A ce stade, bibi n'attend plus rien (de pertinent) sur les Engineers et compte aller voir le prochain film avec un bocal de formol pour y deposer son cerveau avant que le film ne commence (un peu comme pour ce film, je dirais... :? )

Mais bon, oui, j'ai aime. C'est carre. C'est jusqu'en-boutiste et bien filme. A dire vrai, ca m'a scotche par moment dans mon siege, mais c'est quand meme tres tres c.n et ecrit avec les pieds. Dommage. :roll:

Alien: Covenant: 4.0 / 5 (un plaisir, euh, TRES coupable...Et oui, j'ai honte... :oops: )

Ajout tardif: je crois avoir trouve mieux pour "justifier" mon appreciation "positive" du film.

En '79, Scott secoue le monde de la SF avec Alien. D'autres s'engagent dans la breche, notamment Corman qui va nous servir pendant plusieurs annees du Galaxy of Terror (1981) ou du Forbidden World (1982), tous du Alien-like que bibi a bien aime.

En 2017, la boucle est bouclee avec Scott qui fait du Corman-like-qui-fait-du-Alien-like. Bibi aime toujours, mais bon, je reste loin des attentes du film de '79, hein... :wink:
En direct du Japon. Bonsoir. A vous, Cognac-Jay.

comte vonkrolock
Messages : 8847
Inscription : mer. févr. 28, 2007 6:32 pm
Localisation : Dans les Carpathes Lyonnaises

Re: Alien : Covenant (ex Prometheus 2) - Ridley Scott (2017)

Message par comte vonkrolock » sam. oct. 28, 2017 6:46 pm

bluesoul a écrit :Alien: Covenant: 4.0 / 5 (un plaisir, euh, TRES coupable...Et oui, j'ai honte... :oops: )
Pourquoi ça ??

Ce Alien est un film bien de son époque, Scott démythifie Dieu, et tout les religions qui vont avec il n'est pas là pour trouver une origine divine ou scientifique là dedans.

Rien qu'une bonne vieille vengeance face a l’establishment, il fait parti de ces films SF qui ont au moins un propos chose qui manque cruellement au cinéma d'aujourd'hui balisé.... :(
Toi t'est un flic..? Non j'uis un con. :D
Snake Plisken Escape from NY

bluesoul
Messages : 4074
Inscription : sam. sept. 27, 2008 4:09 pm
Localisation : Tokyo dans les annees 70s, baby! Yeah!

Re: Alien : Covenant (ex Prometheus 2) - Ridley Scott (2017)

Message par bluesoul » dim. oct. 29, 2017 5:05 am

Ce Alien est un film bien de son époque, Scott démythifie Dieu, et tout les religions qui vont avec il n'est pas là pour trouver une origine divine ou scientifique là dedans.

Rien qu'une bonne vieille vengeance face a l’establishment, il fait parti de ces films SF qui ont au moins un propos chose qui manque cruellement au cinéma d'aujourd'hui balisé.... :(
Disons que je resens un plaisir coupable a aimer un film presentant tant d'amicroches en tous genres, c'est tout. En y reflechissant, je dois avouer n'avoir ressenti aucune honte a aime Galaxy of Terror ou Forbidden World il y a 30 ans. 8)

Concernant le cote religieux, j'ai tendance a penser que Scott fait dans la redite, car c'est comme ca (un univers sans Dieu) que j'avais deja percu le film de '79, sans compter Alien3 qui etait quand meme TRES charge sur le sujet. Ca tend a prouver qu'il resterait constant dans ses "convictions", c'est deja pas mal de nos jours, vu le nombre de reals/prods qui retournent leurs vestes au moindre coup de vent. :? Par contre, je le trouve moins subtil/plus demonstratif que dans p.ex. Kingdom of Heaven.
(full disclosure: bibi est athe depuis toujours et ca a peut-etre joue dans mon appreciation du film de '79 a l'epoque aussi... :| )
En direct du Japon. Bonsoir. A vous, Cognac-Jay.

Répondre