Le fantôme de l'opéra de Dario Argento (1998)

Science-Fiction, Horreur, Epouvante, Merveilleux, Heroic Fantasy et tout le toutim du Fantastique !

Moderators: savoy1, Karen, DeVilDead Team

User avatar
Dragonball
Posts: 12096
Joined: Fri Dec 17, 2004 8:43 pm
Location: Dans un Bunker avec Playboy, une Dreamcast et un M16

Le fantôme de l'opéra de Dario Argento (1998)

Post by Dragonball » Sun Feb 19, 2006 4:49 pm

Le fantome de l'opéra


Image


En 1877 à l'Opéra de Paris, plusieurs ouvriers sont devorés, mutilés et assassinés par une force mystèrieuse. Un soir, la jeune soprano Christine Daaé répète sur la scène du théâtre désert. Une ombre l'observe, visiblement subjuguée par le talent et la beauté de cette jeune femme, et décide de l'aborder. La jeune femme, intriguée et troublée, va basculer dans une passion amoureuse aussi irréelle qu'éphémère pour ce fantôme. Pendant ce temps, l'Opéra continue à être le théâtre d'une série de mystèrieux accidents.


Source : Allociné.

Revu il y a quelques temps, avec bienveillance.

Finalement, ce film, qui passe pour être un des pires Argento (ce qu'en même temps je suis toujours pas loin de penser ! :D), n'est pas si mal, enfin, en ce forçant un peu, disont que ça passe ! :mrgreen:

Evidement, le film souffre de nombreux défauts (et d'assez peu de qualité ! :mrgreen:), que se soit au niveau du casting (Julian Sands est ridicule ! :?), de la réalisation tout de même assez terne et de scènes franchement ridicules (les chasseurs de rats avec leur petite tuture !).

Mais bon, a coté de ça, on a tout de même le droit a un cadre assez orignal et à quelques belles scènes gores qui relèvent le niveau, dont un bel arrachage de langue et une chute de lustre assez meurtrière ! :)

Asia Argento, actrice princaple de ce film, n'est pas spécialement mauvaise, mais son air rance et la vulgarité de certaines de ses scènes font qu'on ne s'attache jamais à son personnage. Idem pour le fameux fantome, réduit par Argento à un sociopathe zoophile ! )8

User avatar
Lord Ruthven
Posts: 870
Joined: Thu Oct 28, 2004 5:11 pm

Post by Lord Ruthven » Sun Feb 19, 2006 6:16 pm

Effectivement, Argento n'étant pas n'importe qui, ses plus faibles films sont toujours un minimum regardable. Il n'empêche, je trouve que celui-ci est...mauvais. Hesitant entre sérieux et second degré -la machine à tuer les rats :shock: -, le film tombe dans le grotesque avec son Asia Argento qui chante en play-back. La scène du lustre, clou de tout film sur le Fantôme de L'Opera, fait son effet malgré sa ribambelle de mannequins. Ledit fantôme ressemble à Iggy Pop, c'est plutot cool, mais ça ne sauve pas le film. Reste quelques scènes gores, oui, et les décors assez jolis. Argento promène parfois sa caméra avec élégance, amorce de jolies scènes avant de les saborder inexplicablement. Je pense à la scène d'amour entre le Fantôme et Christine, qui commence de manière assez esthétique et belle pour terminer de façon bien vulgaire.

La musique de Morricone est dans le ton, assez insignifiante.
Gna !

User avatar
Manolito
DeVilDead Team
Posts: 19906
Joined: Fri Apr 30, 2004 9:15 am

Post by Manolito » Sun Feb 19, 2006 7:00 pm

Sans doute le point le plus bas de la carrière d'Argento. Le sujet paraissait en or pour son auteur, mais le résultat fut une déconvenue assez effarante. Le film commence pourtant correctement, et, paraissant bénéficer de moyens assez importants Argento étale son goût pour la culture française, sa peinture sa musique, sa littérature, etc. Malheureusement, le scénario tient difficielemnt la route, pour ne pas dire qu'il déraille totalement, particulièrement dans sa fin qui paraît totalement baclée, absurde. Et pourtant, c'est signé Gérard Brach...

Julain Sands en fantôme s'avère une fausse bonne idée. Il parait ici fade, maigre, plutôt ridicule qu'autre chose. Asia en Christine insuffle pas mal d'humour dans la description de son personnage d'ingénue 1900. Mais quand il s'agit de paraître un personnage romantique et crédible, elle ne fonctionne plus vraiment. Le décor de l'opéra roumain où le film a été tourné est bien mise en valeur par une belle lumière dorée de Ronnie Taylor, le seul à avoir bien fait son travail... avec Morricone, toutefois, dont je trouve la partition absolument sublime. Je peux regarder le générique de fin en boucle sans jamais me lasser. Générique de fin reposant d'ailleurs sur la belle image du théâtre embrassée dans un mouvement de caméra hypnotique, mouvement revenant à chaque fois à la loge - vide - du fantôme...

"Le fantôme de l'opéra" est aussi handicapé par des explosions de gore parfois grotesques, malvenues, ralentissant l'action. Difficile d'expliquer ce ratage en tous cas. Ratage reposant pour moi avant tout sur un film mal écrit, qui devrait être linéaire, classique, mais finalement se révèle sans queue ni tête. Plus je le revois, plus j'en aprécie la reconstitution historique et les petites touches d'humour... Mais tout de même... :?

Au rang des excuses, Argento déclarera souvent que toute l'équipe est tombée très malade durant le tournage, et il a été écrit en Italie que le film a eu des problèmes de production, entraînant l'arrêt de l'envoi d'argent... A prendre au conditionnel cette histoire car je ne l'ai jamais vu confirmée.

User avatar
dario carpenter
Posts: 4630
Joined: Fri Apr 30, 2004 9:10 pm
Location: 75002 PARIS & EVREUX 27000!
Contact:

Post by dario carpenter » Sun Feb 19, 2006 7:34 pm

généralement considéré comme le ratage de la carrière d'Argento,"le fantôme de l'opéra" est effectivement selon moi le film le plus faiblard du cinéaste (même si je ne suis pas fan de "non ho sonno" non plus... :roll: :wink: ).
Julian Sands est mauvais,les effets gores sont poussifs et souvents gratuits (je sauve quand même l'empalement sur la stalagmite et le meurtre de Pourdieu vu par les yeux de l'innocence :wink: ),certaines scènes sont ridicules (la rêverie du Fantôme sur les toits de l'Opera...) mais le problème principal du "fantôme" réside dans son scénario bordélique et elliptique qui marie assez mal les genres et sous exploite la romance entre le Fantôme et Christine,au profit de seconds rôles irritants et trop nombreux!
restent quelques beaux décors et costumes,le joli thème de Morricone,quelques beaux plans et une fin assez touchante,mais bon...le film reste un ratage,attachant et ambitieux,mais ratage quand même! :(
Last edited by dario carpenter on Sun Feb 19, 2006 9:24 pm, edited 1 time in total.

User avatar
Jeremie
Posts: 839
Joined: Thu Apr 21, 2005 6:25 pm
Location: In the Cloud
Contact:

Post by Jeremie » Sun Feb 19, 2006 7:42 pm

Plus de messages dans un topic concernant la plus beau ratage d'Argento que dans le topic reservé à sa plus belle réussite :D :D

Sympathique mais consternant que ce Fantome de l'Opéra, marqué par des élans gores assez innatendus et une grotesquerie parfois prononcée. En fait, ça peut se voir comme un gros bis made in italia comme à la belle époque, avec rats pelucheux, personnages limites débiles, excés gore, petite touche de sexe (et hop, un fantome prenant la fifille Argento :shock: :? :D ), maladresses...
Mais bon de la part d'Argento ça gêne :?

User avatar
Dragonball
Posts: 12096
Joined: Fri Dec 17, 2004 8:43 pm
Location: Dans un Bunker avec Playboy, une Dreamcast et un M16

Post by Dragonball » Sun Feb 19, 2006 7:45 pm

dario carpenter wrote:mais le problème principal du "fantôme" réside dans son scénario bordélique et elliptique qui marie assez mal les genres et sous exploite la romance entre le Fantôme et Christine,au profit de seconds rôles irritants et trop nombreux!

Ah ça, c'est sûr que niveau scénario, c'est le bordel total !

Les personages principaux n'étant pas du tout assez developpés, ont a enormément de mal a s'intéresser à leur diverses mésaventures (D'ailleurs, je ne m'y suis pas intéréssé du tout ! :mrgreen).
Ainsi, la scène de fin aurait pu être touchante si le film avait pris le temps de developpé la relation ambigue entre Christine et le fantome, mais là, j'y ai surtout vu une fille en pleine crise d'hystérie ! :mrgreen:
C'est vraiment dommage vu que film regorge, comme vous l'avez dit, de scènes inutiles (On aurait aisément pu se passer des péripéties des chasseurs de rats).

lol, j'avais déjà ublié la scène sur les toit de Paris, en effet assez grotesque ! :D


Je suis assez d'accord avec Manolito lorsqu'il dit que les explosions gore du film font un peu tache par rapport au ton générale, et surtout, qu'elle ne se justifie pas vraiment. Mais bon, si on enlève ces sympathiques passages sanglants, le problème est qu'il ne reste plus grand chose à sauver dans le film. :?

Jeremie wrote:Plus de messages dans un topic concernant la plus beau ratage d'Argento que dans le topic reservé à sa plus belle réussite :D :D

Une de ses plus belle réussite ! :wink:

Il faut que je le revois parce que je n'en ai plus trop de souvenirs, et la seule chose que je pourrais dire sur ton thread pour le moment serait "Ah, mais il est géniale ce film et j'adore sa photo !"

ça ne serait pas très constructif ! :mrgreen:

Enfin bon, je ne vais pas tarder à sortir le DVD de son étagère. 8)

User avatar
dario carpenter
Posts: 4630
Joined: Fri Apr 30, 2004 9:10 pm
Location: 75002 PARIS & EVREUX 27000!
Contact:

Post by dario carpenter » Sun Feb 19, 2006 8:12 pm

Dragonball wrote:Ainsi, la scène de fin aurait pu être touchante si le film avait pris le temps de developpé la relation ambigue entre Christine et le fantome, mais là, j'y ai surtout vu une fille en pleine crise d'hystérie ! :mrgreen:


SPOILERS

j'aime bien le passage des ténèbres vers la lumière,l'arrêt sur image final ,mais les quelques plans gore sur l'attaque du Fantôme + le ralenti maladroit sur sa chute gâchent quand même en partie ce final potentiellement bouleversant!! :lol: :? :lol:

sinon,d'accord avec Manolito pour le joli générique de fin et la photo pas si mal,en tout cas un peu plus attrayante selon moi que le travail du même Ronnie Taylor sur "sonno".

Grenouille arrogante
Posts: 220
Joined: Tue May 24, 2005 2:44 pm

Post by Grenouille arrogante » Tue Feb 21, 2006 3:44 am

Tiens c'est marrant je l'ai vu la semaine dernière et..... les bras m'en tombent :shock:
Mais c'est quoi ce film ? Je n'ai absolument rien compris à ce qu'a voulu faire Argento.... C'est supposé être drôle ? Horrible ? Gore ? Emouvant ? Est-ce que c'est volontairement grostesque ou pas ? Est-ce que c'est supposé être du premier ou du second degré ? Il cherche à raconter quoi Argento parce que là c'est pas du tout un sujet qui se prête au gore.
La scène de rêverie sur le toit avec les effets dans le ciel est l'une des scènes les plus ridicules que j'ai vu depuis au moins 10 ans. Pareil pour la voiture qui tue les rats ou la grosse cantatrice qui souffle de la poussière après s'être pris la boule sur la gueule... Non mais qu'est-ce qu'il lui est passé par la tête à Argento ?
Pourquoi Julian Sands tue des gens d'ailleurs ? Puisqu'il est juste amoureux... La seule qui a l'air de croire au film c'est Asia. Elle a l'air impliqué.Mais comme dit Manolito dès qu'une amorce de belle scène commence, il l'a plombe... Leur nuit d'amour commence bien et puis hop ! Ca se termine en levrette...
Et pourtant y'a l'air d'y avoir du moyen ; la photo est très belle par exemple.
Mais le plus grand mystère reste quand même la musique : je la trouve sublime, une des plus belle de Morricone depuis longtemps. Comment une si belle musique a pu être composée pour un navet pareil ?
Par respect pour Argento en tout cas il faut dire que ce film est un scandale et une insulte pour le cinéma. Argento devrait tout simplement avoir honte. Et encore je n'ai pas vu "Card Player" ! :D

haxandreyer
Posts: 621
Joined: Thu Mar 24, 2005 4:40 pm
Location: devant ma grosse télé ou au boulot chez Playboy

Post by haxandreyer » Tue Feb 21, 2006 8:42 am

Noooon ! Dragonball, tu as mis ton plan à exécution : réestimer Le Fantôme de l'Opéra d'Argento !

Tu fais preuve d'un grand courage ! J'en ai vu une bonne demi-heure il y a quelques années, et comment dire ?... Entre en Julian Sands aussi insipide que d'habitude (j'ai jamais compris comment il a pu jouer dans des films celui-là :twisted: à part peut-être dans Le Festin Nu :wink: ), une esthétique pompière, et des situations grotesques, le film m'a navré.

Autant ne pas perdre trop de temps avec cette oeuvre maladroite, développée sous un angle inintéressant... ça ne devait être que le fantôme d'Argento qui a réalisé cela.

User avatar
dario carpenter
Posts: 4630
Joined: Fri Apr 30, 2004 9:10 pm
Location: 75002 PARIS & EVREUX 27000!
Contact:

Re: Le fantome de l'opéra de Dario Argento (1998)

Post by dario carpenter » Thu Mar 06, 2008 8:44 pm

et ça ressort bientôt chez TF1 Vidéo... )8 :D :

http://www.dvdfr.com/dvd/f36239_le_fant ... opera.html

User avatar
Jarlow
Posts: 817
Joined: Wed Sep 21, 2005 3:01 pm
Contact:

Re: Le fantome de l'opéra de Dario Argento (1998)

Post by Jarlow » Wed May 05, 2010 6:53 pm

J'ai le dvd tf1video, qui dure 95 minutes. Il semble qu'il y ait deux autres versions, plus longues, dont un director's cut italien de 106 minutes, ca dit quelque chose aux specialistes?
Non pas que je veuille specialement avoir deux dvds de la chose :-D mais je serais curieux de connaitre les differences entre les deux versions, puisque le film que j'ai vu est clairement foireux au niveau de la caracterisation des personnages: on comprend rien aux motivations du bellatre blond, on comprend pas trop qui est le bellatre brun, on comprend pas trop pourquoi Asia passe de l'un a l'autre sans cesse, etc...
Nouveau numéro de Torso, revue de cinéma: JOE DANTE !!!
Pour nous contacter: torsofanzine@hotmail.com
Notre site web : http://torsorevuedecinema.fr/

User avatar
Manolito
DeVilDead Team
Posts: 19906
Joined: Fri Apr 30, 2004 9:15 am

Re: Le fantome de l'opéra de Dario Argento (1998)

Post by Manolito » Wed May 05, 2010 7:04 pm

Il n'y a que deux versions différentes : le montage italien qui contient une scène dans un bain turc. Et le montage international (celui sorti en France en salles, et en dvd par TF1 vidéo) dans lequel cette scène est absente.

Cette scène, un peu anecdotique, est la seule différence entre les deux versions. Argento considère que la version longue est bien sa version. Elle est sortie en dvd en Italie et aussi aux USA chez A Pix.

User avatar
Jarlow
Posts: 817
Joined: Wed Sep 21, 2005 3:01 pm
Contact:

Re: Le fantome de l'opéra de Dario Argento (1998)

Post by Jarlow » Wed May 05, 2010 7:24 pm

D'accord.
Merci du renseignement, il s'agit donc d'une seule et unique longue scene.
J'essaierais de voir cela a l'occasion, sans vraiment me faire beaucoup d'illusions...
Nouveau numéro de Torso, revue de cinéma: JOE DANTE !!!
Pour nous contacter: torsofanzine@hotmail.com
Notre site web : http://torsorevuedecinema.fr/

User avatar
Manolito
DeVilDead Team
Posts: 19906
Joined: Fri Apr 30, 2004 9:15 am

Re: Le fantome de l'opéra de Dario Argento (1998)

Post by Manolito » Wed May 05, 2010 7:29 pm

En fait, elle n'est pas très longue, je ne sais pas trop sur quoi se base les durées. C'est une scène entre Raoul (le brun) et son copain qui vont dans un bain à l'ambiance "orientaliste" où l'on discute de l'histoire du Fantôme. Ca n'apporte pas grand chose à l'histoire, c'est plus à clin d'oeil à la culture française de l'époque...

User avatar
Seb2
Posts: 2088
Joined: Mon May 03, 2004 2:07 pm
Location: avec Louise Cliffe !!!!!
Contact:

Re: Le fantome de l'opéra de Dario Argento (1998)

Post by Seb2 » Wed May 05, 2010 9:08 pm

J'adore Argento... (oui oui... même le Sang des Innocents ! :D ) mais ce film est une Flagellation en bien des points.... :D je l'ai quand même...pour la collection, mais jamais osé le revoir.......

Post Reply