Le garçon et la bête - 2015 - Mamoru Hosoda

Science-Fiction, Horreur, Epouvante, Merveilleux, Heroic Fantasy et tout le toutim du Fantastique !

Modérateurs : savoy1, Karen, DeVilDead Team

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Manolito
DeVilDead Team
Messages : 20035
Inscription : ven. avr. 30, 2004 9:15 am

Le garçon et la bête - 2015 - Mamoru Hosoda

Message par Manolito » lun. juil. 17, 2017 8:19 pm

Titre Japon : Bakemono no ko

Image

Ren, un petit garçon qui a fui sa famille, trouve refuge dans un monde magique peuplé d'hommes-bêtes. Il devient l'apprenti d'un ours sabreur... assez mal léché !

Mamoru Hosoda, un réalisateur faisant l'unanimité, des amateurs d'animation japonaise aux séances familiales des salles "Art et Essai", ayant mis toute la critique dans sa poche en 3 films, de Télérama à Mad Movies, rabattant tout de même un certain nombre de spectateurs en France.

Bref, un grand talent incontesté du genre fantastique contemporain... et aucun thread sur ce forum pour son dernier film ? Curieux... Ou peut-être une question de génération ?

Et c'est sans surprise et avec soulagement qu'on constate que Hosoda ne baisse pas sa garde après le succès des "Enfants loups" : ce "Le garçon et la bête" étant à nouveau une belle réussite, riche en trouvailles, en moments tendres, justes, humanistes, et aussi en humour ou en drame.

Partant sur le schéma classique du parcours initiatique, mais le rehaussant d'un élément fantastique légendaire, son dénouement part sur le principe que l'étape final pour grandir est d'être capable de s'affronter soi-même, son mal-être pour en sortir grandi. Techniquement raffiné, soigné, rien à redire, encore une réussite !

Vu sur OCS Replay, copie 1.85 HD, VM Japonaise DD 5.1 STF.

Algor
Messages : 832
Inscription : lun. févr. 11, 2008 11:02 pm

Re: Le garçon et la bête - 2015 - Mamoru Hosoda

Message par Algor » lun. juil. 17, 2017 10:23 pm

J'ai découvert Hosoda avec Summer Wars et Les Enfants Loups. :)
Inutile de dire que j'ai beaucoup aimé. Un cinéma d'animation dont les scénarios sont inventifs et les personnages très colorés qui en affrontent d'autres plus torturés; des démons intérieurs en quelque sorte.
Ici on nous présente un univers de combattants formés par des maîtres pas toujours au diapason avec leur élève. Comme dit par Manolito, c'est une démarche "initiatique" vers la maturité autant d'un côté que de l'autre.
Du mystère avec un pointe d'humour, voilà ce que nous propose Mamoru Hosoda.
À découvrir autant que les Ghibli, qui profitent un peu trop du devant de la scène, pour le malheur de studios moins connus. :|

Vu sur l'édition zone A qui, pour une fois, propose aussi des options en français...fait plutôt rare du côté de l'Amérique à l'exception des Disney/Ghibli.

Répondre