LIVRE INFOS

 

 Titre

 DANS LES GRIFFES DE LA HAMMER [2010]

 Auteur

 Nicolas Stanzick

 Editeur

 Le Bord de l'eau

 Format

 15 x 23 cm

 Pages

 514

 Illustrations

 Couleurs et N&B

 Prix

 30 Euros

 Parution

  Juin 2010


 AUTRES CHRONIQUES LIVRE

 DANS LES GRIFFES DE LA HAMMER [2010]

Déjà paru en 2008 aux éditions Scali, l’ouvrage Dans Les Griffes de la Hammer de Nicolas Stanzick retrouve deux ans plus tard la voie des linéaires grâce à l’éditeur Le bord de l'eau. La jaquette demeure à peu de choses près la même et il sera donc bien difficile pour l’acheteur de distinguer l’ancienne de la nouvelle version. La vigilance sera par conséquent de mise, d’autant qu’il n’est pas question là d’une simple réédition. En effet, nous avons tout d’abord droit à un petit rafraîchissement d’ordre cosmétique. Le papier de cette nouvelle édition est plus agréable et les polices de caractère plus petites. L’iconographie est maintenant plus riche et s’offre même deux douzaines de très belles pages en couleur. Le livre gagne ainsi indiscutablement en "standing" mais ce n’est pas tout…

Cette édition 2010 se voit en effet enrichie de deux nouvelles interviews. Bernard Charnacé et Jean-Pierre Bouxyou ont donc maintenant la parole et ce pour un gain d’environ quarante cinq pages. La première partie du livre s’en trouve elle-même quelque peu modifiée, même s’il reste assez difficile de pointer l’exhaustivité des altérations. Enfin, l’ouvrage dans sa version Le bord de l'eau se voit offrir une préface écrite de la main de Jimmy Sangster. Proposée en version originale anglaise, et via une traduction française, cette introduction est un plus indéniable dans laquelle le scénariste phare de la Hammer fait preuve d’un savoureux humour "british". Amusé (et sans aucun doute surpris) par le statut de "Star" qu’on lui accorde, l’homme nous livre une belle poignée d’anecdotes, ouvrant d’une fort belle manière la porte au reste de l’ouvrage.

Nous avions déjà chroniqué l’édition 2008 mais une nouvelle lecture ne fait aucun mal. Il faut dire que le pavé de Nicolas Stanzick est d’une densité tout à fait étonnante et qu’il peut s’avérer intéressant de s’y replonger de temps à autres. L’ouvrage est à ce titre une référence en terme de bibliographie, que l’on parle de livres ou bien de périodiques. On trouvera également en annexe à la liste complète des films de la Hammer, couplés à leurs dates de sortie anglaise et américaine. Les sorties françaises font curieusement l’objet d’une annexe séparée, chose au final assez peu pratique mais ce n’est qu’un détail.

Le dos de ce nouvel ouvrage annonce fièrement "Le premier livre français sur le Studio culte du cinéma fantastique". La chose est partie vraie puisqu’aucun livre francophone ne traitait réellement de la Hammer et des ses productions. Là où l’annonce s’avère quelque peu erronée, c’est que Dans Les Griffes de la Hammer n’est pas à proprement parler un livre sur la société britannique. Les titres ne sont pas tous traités et pour ceux qui le sont, nous ne trouverons pas l’incroyable richesse d’ouvrages anglophones tels que les Hammer Films : The Bray Studio Years et Hammer Films : The Elstree Studio Years. Le titre du livre de Nicolas Stanzick est donc plus évocateur du contenu réel que nous allons découvrir : L’analyse minutieuse d’une tranche de cinéphilie bien particulière, dont le porte-étendard fût effectivement la Hammer.

Si Nicolas Stanzick évoque effectivement largement les films de Fisher, leur esthétique gothique, leur goût du sang et de la chaire, ce n’est pas exactement ce qui ressortira à l’issue de notre compulsion. La démarche relève en effet davantage de la sociologie, étudiant la naissance puis l'"acceptation" d’un mouvement cinéphile dans le contexte de l’époque (1957-1977). Plus que les films eux-mêmes, nous sommes donc invités à découvrir leur arrivée en France, leur réception en forme de douche froide et les balbutiements d’une nouvelle forme de "contre-culture". Pour ce faire, l’auteur déterre d’étonnantes chroniques d’époques, véritables gifles à l’égare de Fisher et de ses œuvres. Mais ce n’est pas tout. Car en plus de ces écrits oubliés, Nicolas Stanzick s’abreuve également de souvenirs. C'est ainsi qu'il interviewe quelques grands noms français ayant vécu l’émergence du cinéma Hammer et qui ont, pour certains, "milité" en faveur de la reconnaissance du Fantastique. Jean-Claude Romer, Alain Schlockoff et Gérard Lenne (entre autres) sont ainsi de la partie, livrant observations et anecdotes sans retenue. Autant de confessions nostalgiques qui serviront de base à l’analyse de Nicolas Stanzick. On retrouvera ainsi cette mémoire cinéphile au travers de très nombreuses citations dans le texte mais aussi, et en version intégrale, dans la seconde partie du bouquin. En ce sens, la lecture des deux parties d’une traite peut entraîner une sensation de redite assez logique. A vous donc de voir s’il vaut mieux débuter votre lecture par les interviews ou par l’analyse et la remise en contexte que réalise l’auteur. Qu’importe en réalité car l’information est là, riche et souvent pertinente. On pourra pointer quelques cheminements "sociologiques" plus ou moins tirés par les cheveux mais c’est bien là le lot de tout travail d’analyse un tant soit peu avancé. Il est à ce titre amusant de constater qu’un monsieur comme Norbert Moutier s’inscrit à l’opposé de cette démarche, niant pratiquement toute étude pour ne tirer du cinéma populaire qu’un plaisir immédiat, quasi-viscéral.

Retrouver ce type de contrastes et ces différentes approches de la cinéphilie, en plus d'un amour commun et inaltérable pour le Fantastique, est bien l'une des grandes forces de ce Dans Les Griffes de la Hammer. De par son approche relativement inédite et extrêmement documentée, l’ouvrage de Nicolas Stanzick devrait donc séduire sans mal les amateurs de la célèbre firme mais aussi et plus globalement les amoureux d’un cinéma dit "de genre". Autant de raisons qui font de ce livre un incontournable pour le lecteur de DeVilDead…

Xavier Desbarats

 CHRONIQUES SUR LE MEME SUJET

 ESPACE MEMBRE

Connexion

Si vous n'avez pas de compte DeVilDead.com : Cliquez ici !

 RECHERCHE


 

Les illustrations et photos contenues sur ce site sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.
Les textes contenus sur ce site sont la propriété de DeVil Dead
http://www.devildead.com - devildead@devildead.com